Tchad : un grand débat public a opposé les candidats à la présidence du Conseil national consultatif des jeunes

Tchad : un grand débat public a opposé les candidats à la présidence du Conseil national consultatif des jeunes

SOCIÉTÉLa plateforme « Le Grand-débat », a organisé ce dimanche soir un débat public, opposant les six candidats à la présidence du Conseil national consultatif des jeunes (Cncj). L’évènement s’est déroulé à la Maison nationale de la femme à N’Djamena.


Salle bondée de monde. Public attentionné et discipliné. « Nos six candidats doivent respecter scrupuleusement les règles du jeu jusqu’à la fin », ont imposé d’entrée de jeu les trois modérateurs du débat.

Le premier temps était marqué par la présentation de soi et de son programme d’action. Tour à tour, les candidats ont brandi leurs parcours et grades académiques, professionnels et associatifs. ‘’Le but c’est de prouver qu’on est le candidat idéal pour la présidence du CNCJ’’. Les applaudissements du public, après chaque prise de parole, sont une jauge de l’intérêt de celui-ci pour tel ou tel profil. Ensuite, place au ‘’Grand Débat’’.

Les six candidats sont :

– Abakar Al-Amine Dangaya de l’association Humanus;

– Abdelkader Abdelramane Koko de l’association JADES;

– Khouzeifi Issakha Doud-Bane de l’association Internet Society;

– Adam Ardja Hassan de l’ONG Al-Nahda;

– Brahim Moussa Mahamat de l’Association des jeunes pour la sensibilisation; et

– Abdoulaye Moursal Abakar de l’association ATEFSCIE.

Initialement prévu pour 50 minutes, le débat a aisément consommé plus d’une heure. La rigueur  était mise sur le timing que chaque candidat est ténu de respecter au risque de se voir retirer le micro. L’une des choses à relever c’est que les organisateurs se sont arrangés à rendre le débat bilingue. Ils ont promis de continuer ce débat jusqu’à la veille des élections prévues pour ce 5 décembre. Entre temps, les six candidats feront l’objet d’une enquête de moralité.

Avant de clore le débat, la parole a été accordée à l’un des organisateurs de ce “Grand Débat” public, Mbaindangroa Djekornonde Adelph, qui a félicité la salle pour la réussite de  cet événement. « Cet événement marque le début d’une Nouvelle air avec un nouveau apport à la démocratie bien tchadienne. » Il a exprimé ses remerciements à l’endroit de ses collaborateurs de l’ONG Nirvana et’ surtout, à la marraine de l’évènement Amalkhere Djibrine Soulemane, « sans laquelle ce défi ne sera pas relevé ».

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :