Tchad : un couple tué dans un incendie au quartier Ambatta dans le 7ème arrondissement de N’Djamena

Tchad : un couple tué dans un incendie au quartier Ambatta dans le 7ème arrondissement de N’Djamena

Un incendie occasionné par l’explosion d’une bonbonne de gaz butane a tué un couple nouvellement marié au quartier Ambatta dans la commune du 7e arrondissement de N’Djamena. L’incident se serait déroulé aux environs de 4 heures du matin de ce samedi 6 mars 2021.

Ce jeune couple marié il y a de cela 3 mois a trouvé la mort le samedi matin. Un drame survenu dans le carré 2 du quartier Ambatta dans le 7ème arrondissement de la capitale. Les voisins ne s’en reviennent toujours pas. Selon eux, l’incident se serait déroulé entre 3 heures et 4 heures du matin. Les corps calcinés sont difficilement identifiables. Notons que le marié est dans le trentaine et la dame dans les vingtaine.

Informés, les sapeurs-pompiers et la police du 7eme arrondissement se sont rendus sur les lieux. Mais c’était trop tard.  « Nous avons reçu un appel et nous avons couru aussitôt mais mon équipe et moi n’étions pas situé exactement du lieu. Il a fallu que nous cherchions pour enfin retrouver la maison. Sur place, nous  avons constaté que l’incident a fait des dégâts  horribles. Et nous avons identifié deux corps», explique le colonel Abderaman Mahamat Tahir, chef de mission des sapeurs-pompiers. Un jeune garçon en classe de 5e à la charge du couple a eu la vie sauve parce qu’il est parti le vendredi 5 mars passer le week-end dans une famille proche, indiquent les témoins.

Un commentaire

  1. Ramadane Ferdinand
    7 mars 2021 at 15 h 09 min Répondre

    Mes condoléances les plus sincères!
    cette tragédie doit être pour les autorités compétentes en matière de la production et de la distribution de ces bonbonnes de gaz, d’effectuer de contrôles minutieux sur toute la chaîne. En effet, les conditions de remplissage des ces bonbonnes et leur transport font en sorte que lorsqu’elles arrivent sur le marché (boutiques, alimentations, stations de service etc.) dans un état déplorable: des fuites sont souvent constatés ; du gaz s’échappe de la bonbonne.

    Aussi, les brûleurs originaux sont souvent remplacés par ceux d’une moins bonne qualité ( dit local). Ces hypothèses n’expliquent pas forcement ce drame mais y avoir contribué.
    Que les associations de défenses du droit des consommateurs reprennent du métier!
    une fois de plus nous disons inna lillah wa inna illahi lirajoun.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :