Tchad : un commerçant a assassiné Mme Madina KOULAMALLAH ce matin

Tchad : un commerçant a assassiné Mme Madina KOULAMALLAH ce matin

Dame Madina KOULAMALLAH a reçu plusieurs balles ce matin du mercredi 21 octobre 2015 ayant occasionné sa mort. Son assassin réclamerait de l’argent à la société dont elle fut DAF selon une source proche de la famille de la défunte.

Trois commerçants qui réclameraient de l’argent à Mme Madina KOULAMALLAH ont fait irruption chez elle ce matin. L’un d’entre eux lui a tiré froidement deux balles dans le dos. L’une des balles a touché le rein droit et l’autre a cassé ses vertèbres. Evacuée d’urgence à l’Hôpital de la Renaissance et après plusieurs tentatives des médecins, Mme Madina a finalement rendu l’âme sous les  yeux impuissants de sa famille. « Elle n’était que DAF de la société qui devait de l’argent à cet assassin. Elle n’avait rien à voir», confie son grand frère Mr Abderaman KOULAMALLAH.

L’histoire remonte à quelques mois de cela où Mme Madina KOULAMALLAH fut contactée par le propriétaire d’une société pour lui servir de caution à la banque. Chose faite, ce dernier a ensuite emprunté de l’argent auprès de plusieurs commerçants. Ces emprunts sont évalués à hauteur de 150 000 000 francs CFA. En l’absence du propriétaire de la société qui a pris fuite, Mme Madina, cosignataire des chèques de la société fut menacée à plusieurs reprises par les créanciers. Or, selon un de ses proches, dans cette affaire, elle n’était aussi que victime de la mauvaise foi du propriétaire de la société qui se trouverait actuellement hors du pays.

Compte tenu de la recrudescence des menaces des créanciers, Mme Madina KOULAMALLAH avait pris le soin de porter plainte contre ceux-ci. L’ordre a été donné par le commissaire aux auteurs des menaces de ne plus s’approcher du domicile de Mme Madina. Ceci, en attendant le retour du propriétaire de la société. Malgré cette interdiction, les assassins ont décidé d’ignorer la loi et de s’introduire au domicile de Madina KOULAMALLAH aujourd’hui pour lui ôter la vie.

Une enquête a été ouverte par la police pour retrouver les assassins dont on ignore les traces pour l’heure. Et le procureur de la République s’est saisi du dossier pour que justice soit faite.

6 Commentaires

  1. kehele tami
    21 octobre 2015 at 23 h 22 min Répondre

    C’EST FAUX ,EST ARC HI FAUX ! COMMENT ÇA FAISAIT-IL QUE TROIS PERSONNES SE SONT PRÉSENTÉES AU DOMICILE DE LA DÉFUNTE ET IL YA EU PLUSIEURS DES COUPS DES FEUX À L’ARME AUTOMATIQUE ET ON NOUS LAISSAIT ENTENDRE QUE PERSONNE NE CONNAÎT LES AGRESSEURS ? ET D’UN AUTRE COTÉ ,ON DISAIT QUE LA DÉFUNTE AVAIT PORTÉ PLAINTE CONTRE LES PERSONNES QUI LES MENAÇAIENT AVANT SA MORT ? CES PERSONNES NE SONT PAS VOLA TISÉES À PIED. LES N’DJAMENOIS SONT TRÈS CURIEUX ,S’IL A EU COUP DES FEUX , ILS SORTIRONT LA TÊTE DEHORS POUR REGARDER QU’EST CE QUE ÇA SE PASSE ?

  2. Ndjerabe
    22 octobre 2015 at 7 h 46 min Répondre

    Si on enquette bien sur cette affaire, le proprietaire de cette société y est pour quelque chose. ca doit etre un plan organisé sur une longue durée.

  3. Ndjerabe
    22 octobre 2015 at 7 h 48 min Répondre

    le directeur de cette société y est pour quelque chose.

  4. Gueloum Peurasnagr Thierry
    22 octobre 2015 at 8 h 37 min Répondre

    On ne tue pas une personne comme ça pour avoir gain de cause d’une situation,pas une femme quand meme

  5. Madjitoloum
    22 octobre 2015 at 9 h 31 min Répondre

    C’est vraiment tragique cet evenement. Que la justice soit faite et que l’âme de la defunte repose en paix.

  6. Adoum issakha mht
    23 octobre 2015 at 16 h 56 min Répondre

    Paix a son âme. Et je voulais savoir pour il a réagit très vite

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :