Tchad : un bijoutier escroque plus d’un milliard à 36 personnes à N’Djamena

Tchad : un bijoutier escroque plus d’un milliard à 36 personnes à N’Djamena

Un bijoutier nommé Maouloud Abdel Aziz est arrêté et gardé à vue au commissariat central de N’Djamena. Trente-six personnes ont porté plainte contre lui pour escroquerie. Les plaignants réclament près d’un milliard de Fcfa

Ce 22 octobre 2019, la Police nationale a présenté quelques présumés braqueurs qui opèrent dans la capitale N’Djamena. Occasion pour la Police de présenter aussi un présumé escroc mais sans donner des détails.

Les trente-six (36) plaignants en majorité des femmes étaient présents et ont intercepté le substitut du procureur lorsqu’il voulait monter dans sa voiture à la fin de la présentation des brigands.

Le 1er substitut du procureur près le tribunal de grande instance de N’Djamena Nedeou Tebdeou Gérard a demandé aux plaignants de collaborer avec la police judiciaire en donnant toutes les informations.

Les plaignants que notre reporter a approchés explique être des vendeuses d’or. « Moi et ma sœur nous vendons de l’or à Dubai. Nous avons remis 80 millions à ce monsieur de nous trouver de l’or brut qui vient du Nord du pays. Depuis quelques temps il nous évite et a fini par prendre fuite. »

Des victimes d’escroquerie interpelant le 1er substitut du procureur

Comme ces deux dames, plusieurs autres personnes ont donné de l’argent à Maouloud. Il a encaissé plus d’un milliard de Fcfa, selon les estimations.

A RELIRE : la police perquisitionne une bijouterie à N’Djamena

L’interdiction des activités aurifères dans le Nord est à l’origine du malheur de Maouloud. Tout roulait bien pour lui avant. Il détient sa boutique au marché à mil. C’est lorsque la situation commençait à dégénérer qu’il a pris fuite vers Abéché où il sera arrêté par la police. 

La police a d’abord perquisitionné sa boutique le week-end dernier, où deux coffres forts ont été trouvés. Pour le moment, l’enquête poursuit son chemin. La police que nous avons tenté de joindre se refuse de tout commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire