Tchad : 7 choses à savoir sur Nékarmbaye Hélène, la dame qui défend les enseignants de l’Afrique centrale

Tchad : 7 choses à savoir sur Nékarmbaye Hélène, la dame qui défend les enseignants de l’Afrique centrale

LISTICLE – Nékarmbaye Hélène a d’abord fait parler d’elle au Tchad en tant qu’enseignante engagée avec 22 ans d’enseignement dans les lycées. À l’occasion de la journée mondiale de l’enseignant , célébrée tout les 5 octobre tchadinfos.com vous fait découvrir qui a une lourde responsabilité : porter la voix des enseignants de l’Afrique centrale au niveau international.

Elle est la première tchadienne et la première femme de l’Afrique centrale à se faire une place dans l’international de l’éducation, qui est une plateforme des professionnels de l’éducation. Nékarmbaye Hélène a commencé la lutte syndicale depuis 1990 pour arriver à ce niveau. Découvrez sa personne et son parcours en sept points.

  • Ancienne étudiante de l’Université du Tchad 

Après l’obtention de son baccalauréat de série A4 en 1987, au lycée Adoum Dallah de Moundou, dans la partie sud du Tchad, Nékarmbaye Hélène a opté pour l’étude de la langue anglaise à l’Université du Tchad (actuelle Université de N’Djamena). En 1990, elle y sort nantie d’une licence en anglais.

  • Femme de terrain 

Quelques mois après l’obtention de sa licence, en 1990, elle est intégrée à la Fonction publique et affectée comme professeure d’Anglais au lycée Sacré-Cœur où elle va mettre cinq ans. De 1995 à 2005, elle est toujours affectée comme chargée de cours au Collège d’enseignement général (CEG II) de N’Djamena. C’est en 2012, après avoir passé six ans au lycée Félix Eboué comme enseignante d’Anglais qu’elle se tourne vers des nouvelles expériences.

  • Bureaucrate depuis 2012

Sa responsabilité d’enseignante prend fin au lycée Félix Eboué en 2012. A partir de cette année jusqu’en 2015, elle occupe le poste de censeur dans le même lycée, pour continuer en suite au lycée d’Amtoukoui où elle occupe le même poste. Depuis 2016 à nos jours, Hélène assure sans gêne sa fonction de proviseur des lycées.

  • Fervente syndicaliste

Dès son intégration à la Fonction publique comme enseignante, Nékarmaye Hélène adhère au Syndicat des enseignants du Tchad (SET). Dans ce Syndicat, elle a occupé plusieurs postes. Membre simple puis membre du bureau exécutif de branche, membre du bureau exécutif départemental, membre du bureau exécutif provincial, elle est actuellement membre du bureau exécutif national. Son courage et sa détermination l’ont permise d’être élue coordinatrice puis co-coordinatrice du Réseau sous régional des enseignantes syndicalistes de l’Afrique centrale.

  • Première femme de l’Afrique centrale dans l’international de l’éducation (IE) 

Depuis la création de l’Internationale de l’éducation, aucune femme de l’Afrique centrale n’a pu arracher un poste au sein de cette confédération mondiale des syndicats du secteur de l’éducation. Ce qui lui permet de porter la voix des enseignantes et enseignants de l’Afrique centrale au niveau international.

  • Défenseuse des causes des femmes enseignantes

Son leitmotiv : « promotion des femmes ; promotion de l’égalité du genre et l’éducation de qualité pour tous ». C’est justement cette vision des choses qui l’a menée en 2012 au Comité consultatif du Réseau des africain des femmes en éducation (RAFED). « Les femmes doivent cesser de penser qu’elles sont femmes seulement. Elles valent plus que ça », a-t-elle l’habitude de dire.

  • Amie de la politique :

Si Nékarmaye Hélène est fascinée par les causes des femmes et des enseignants, elle est en même temps attirée par la politique. D’ailleurs, c’est cet intérêt pour la politique qui a fait d’elle observatrice des élections puis formatrice en observation des élections.

4 Commentaires

  1. Allaramadji Dounia
    18 décembre 2019 at 5 h 25 min Répondre

    Je suis fier de toi maman

  2. Anderson Sidone Bolo
    5 octobre 2020 at 11 h 45 min Répondre

    Commentaires:
    Mes gratitudes, bravo! Aren,t you really the person where God bless you. Go twice!

  3. Allahamne dionrang Ghislaine
    14 octobre 2020 at 7 h 21 min Répondre

    Force a toi ma tante,merci pour ton éducation,tu l’as toujours dis que pour être ta nièce chéri il faut te présenter nos attestations et diplôme,être une femme d’influence et faire plus que toi alors je suis sur le point d’aller te remettre ton master💗💗💗

  4. Marie-Christine Nembousnang
    14 octobre 2020 at 13 h 14 min Répondre

    Félicitations aînée, suis fière de toi.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :