Tchad : revue de la semaine du 23 au 29 octobre 2017

Tchad : revue de la semaine du 23 au 29 octobre 2017

Le séjour prolongé du président de la République dans son village a fait couler d’encre dans vos parutions cette semaine. Comme toujours le social et l’économie viennent à petits gouttes.

« Le mégalomane se prélasse à Amdjarass » titre N’Djamena Bi-Hebdo à sa Une dans la livraison du 23 octobre. Dans son éditorial, le journal  informe qu’une lourde chape d’incertitude s’est abattue sur sur le pays avec la désertion du président de la République qui a déplacé la présidence à Amdjarass. Faisant  ainsi allusion au long séjour du président dans son village. Le Bi-Hebdo dans un autre article auquel il a consacré une page s’est étalé longuement sur les reformes institutionnelles. Pour lui ce projet qui est une promesse électorale a pris un virage de 180 degré. « Il n’y a plus de fédéralisme comme martelée pendant et après son élection. Du quinquennat on passe au septennat avec   possibilité pour Déby de briguer encore deux mandats après 2021 ». L’Observateur sur ce sujet a écrit que « Déby en conclave sur la sécurité à Amdjarass ». D’après l’article du journal,  tout porte à croire que Déby s’est retranché dans son village pour régler les problèmes sécuritaires. « Selon certaines indiscrétions, c’est pour sa sécurité qu’il s’est retranché dans le désert où il croit être à l’abri de tout complot » précise L’Observateur. Le Citoyen du 23 octobre, a titré « Alternance politique violente maladie congénitale du Tchad ». Le journal pense que la retraite du président dans village remet en cause l’assertion de certaines personnes qui disent que la Tchad est un ilot de paix.

« Crash d’Etat » avec à la Une les images du président de la République, le président de l’Assemblée et le Premier Ministre titre Le Potentiel du 26 octobre. La parution dans un éditorial a relevé que la Tchad tangue de sorte que personne n’a le contrôle. Le journal a fait un tour d’horizon de différents problèmes à savoir le décret migratoire Trump, le scandale d’avion et le débat sur la  table ronde de Paris etc.

Dans l’ordre du social, N’Djamena Bi-Hebdo a accordé une grande ligne à la situation sur la faim. Reprenant un rapport du Fonds des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), il renseigne que « 815 millions de personnes dans le monde soufraient de la faim à cause de la recrudescence de conflits, de la sécheresse et des inondations, soit 38 millions de plus qu’en 2015 ». L’Observateur quant à lui a fait un aperçu général sur la situation sociale du pays qu’il a mis en exergue à sa Une. « La tempête se prépare » c’est par ce titre qu’il a consacré l’article qui résume la situation des maitres communautaires qui revendiquent 40 mois de subsides. Mais aussi la grève des magistrats, la situation des étudiants et enseignants su supérieur et autres.

Le Progrès lui revient toujours dans sa parution du  27 octobre sur l’épidémie de choléra qui sévit dans le Sila et le Salamat. Epidémie qui a fait déjà 52 victimes sur 436 cas enregistrés. A l’origine de la propagation, la question d’eau écrit le journal.

Le Progrès a aussi fait écho de la 8ème retraite de l’Union Africaine qui s’est tenue à N’Djamena. Faire taire les armes d’ici 2020 c’est l’objectif visé par l’organisation africaine. Actualité dont le journal L’Info en a fait la Une en titrant « Des solutions africaines aux problèmes africains ». Citant le président de la Commission de l’UA Moussa Faki Mahamat, L’Info appelle à promouvoir le dialogue des institutions multilatérales.

Bon début de semaine

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :