Le Tchad rapatrie ses ressortissants en Centrafrique

N’DJAMENA, 22 décembre (Xinhua) — Le gouvernement tchadien a décidé de rapatrier tous ses ressortissants en détresse en Centrafrique qui le souhaitent, et mis en place un mécanisme pour les accueillir sur son territoire et leur apporter l’assistance nécessaire, a déclaré dimanche à Xinhua son Premier ministre, Kalzeubé Pahimi Deubet.

“Toutes les dispositions sont en conséquence prises pour proté ger désormais nos ressortissants, ainsi que leurs biens en RCA”, a indiqué M. Kalzeubé Pahimi Deubet.

200 Tchadiens, en majorité des enfants, des femmes et des vieillards, sont arrivés dimanche matin à l’aéroport Hassan Djamouss de N’Djaména, la capitale du Tchad, en provenance de Bangui, en Centrafrique. 354 autres personnes avaient déjà été rapatriées la veille.

Des centaines d’autres Tchadiens attendent à l’aéroport de Bangui M’Poko. Depuis quelques semaines, des ressortissants tchadiens de confession musulmane, ainsi que des soldats tchadiens de la Mission internationale de soutien à la République centrafricaine (MISCA), font l’objet d’agressions et de vandalisme de la part des milices chrétiennes centrafricaines dénommées anti- Balaka; les secondes accusant les Tchadiens d’être de mèche avec les ex-rebelles de la Séléka qui ont renversé le président Franç ois Bozizé en février 2013.

Selon le chef du gouvernement tchadien, le régiment de 850 hommes que son pays a déployé en Centrafrique dans le cadre de la MISCA, composé des Tchadiens de toutes les régions indistinctement de leurs confessions religieuses, s’acquittent en toute impartialité de sa mission. Il ne devrait en aucun cas constituer une cible désignée aux agresseurs à la solde des commanditaires de cette horrible machination orchestrée contre les Tchadiens actuellement en Centrafrique.

M. Kalzeubé Pahimi Deubet a exhorté les Centrafricains manipulé s à se ressaisir afin de préserver la paix et la stabilité ré gionales. “De même, j’en appelle à mes compatriotes où qu’ils se trouvent épris de paix et de tolérance, à faire preuve de dé passement et de continuer à réserver, avec le même enthousiasme, un accueil chaleureux et l’hospitalité aux frères centrafricains chez nous”, a-t-il ajouté.

Le Premier ministre tchadien a invité par ailleurs les autorité s en charge de la transition en RCA, la MISCA et les forces franç aises de l’opération Sangaris à assumer leur part de responsabilit é vis-à-vis de ses compatriotes vivant dans ce pays “victimes d’ actes de cruauté sur fond d’assimilation dangereuse, préjudiciable à la coexistence pacifique des peuples frères [tchadien et centrafricain]”.

Il a enfin appelé la communauté internationale à mener une enqu ête internationale pour identifier et désigner les auteurs et les commanditaires des tueries afin de les traduire devant les juridictions internationales.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :