Tchad : Pourquoi l’acte de création de l’Institut national de santé publique tarde ?

Tchad : Pourquoi l’acte de création de l’Institut national de santé publique tarde ?

Interpellé par les députés sur l’état d’avancement du projet de création de l’institut national de santé publique, ce 28 septembre, à l’Assemblée nationale, le ministre de la Santé publique, Abdoulaye Sabre Fadoul, a affirmé que les travaux avancent

Le ministre de la Santé publique et de la Solidarité nationale, Abdoulaye Sabre Fadoul, a fait comprendre qu’il y a une équipe composée des membres de la coordination nationale de riposte sanitaire contre la covid-19, des cadres des services du ministère et autres qui sur le dossier.
« On m’a soumis les premiers drafts, il y avait quelques observations. Il a été retourné pour être retravaillé. Nous allons dès que possible soumettre le projet à l’adoption au conseil de ministres ».

En ce qui concerne les démarches, le ministre de la Santé affirme qu’elles ont été entreprises auprès des partenaires. « Je pense aux Etats-Unis d’Amérique, à la France et les organismes multilatéraux pour essayer de demander un accompagnement dans la mise en place de cet institut national de santé publique » a-t-il déclaré.

Pour le ministre Abdoulaye Sabre Fadoul, le projet n’a pas été classé dans les tiroirs. « Beaucoup d’initiatives sont en cours notamment sur le plan de texte , l’accompagnement technique et des dispositions à prendre pour une opérationnalisation rapide de cette structure ».

Pour rappel, la loi portant création de l’Institut national de santé publique a été adoptée le 1er juillet 2020 par l’assemblée nationale, par 148 voix, zéro contre et zéro abstention.


Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :