Le Tchad a perdu 23 soldats en Centrafrique depuis 20 ans selon Idriss Deby Itno

N’DJAMENA, 2 janvier (Xinhua) — Le Tchad a perdu vingt-trois soldats en aidant à ramener la paix en République centrafricaine voisine ces deux dernières décennies, a déclaré jeudi le président tchadien,Idriss Déby Itno.

“Pour la République centrafricaine, nous avons mis notre coeur, tous les moyens matériels et financiers nécessaires, nous avons engagé nos troupes depuis 1995 pour aider les Centrafricains à renouer avec la paix”, a indiqué le chef de l’Etat tchadien qui était venu rendre visite à ses compatriotes rapatriés de la Centrafrique.

Dans le cadre de la Mission internationale de soutien à la République centrafricaine (MISCA), le Tchad a déployé un contingent de 800 soldats. Depuis quelques semaines, des ressortissants tchadiens de confession musulmane, ainsi que des soldats tchadiens de la MISCA, font l’objet d’agressions et de vandalisme de la part des milices chrétiennes centrafricaines dénommées anti-Balaka; les secondes accusant les Tchadiens d’être de mèche avec les ex-rebelles de la Séléka qui ont renversé le président François Bozizé en février 2013.

Face à l’escalade de violences en Centrafrique ces dernières semaines, e président Déby Itno n’a pas caché sa “colère”, ajoutant que les Tchadiens ne méritent pas un tel traitement. Mardi, six soldats tchadiens tués à Bangui par des milices anti- Balaka ont été inhumés à N’Djaména.

“Si les Centrafricains ont un mal à vivre, c’est une autre chose, mais s’attaquer impunément à une catégorie de populations appartenant à un pays qui vous aide me semble de l’ingratitude; et cela est intolérable”, a-t-il par ailleurs affirmé. Il a promis que ceux qui se sont attaqués aux Tchadiens et qui continuent à s’ attaquer aux Tchadiens, ceux qui ont assassiné des Tchadiens et continuent à assassiner des Tchadiens, ne resteront pas impunis.

Le gouvernement tchadien a rapatrié, ces dernières semaines, 12.000 de ses ressortissants de la République centrafricaine. Si certains ont pu regagner leurs familles, beaucoup restent cantonnés dans six sites à travers N’Djaména, la capitale du Tchad.

Des centaines d’autres Tchadiens en détresse sont également attendus. Un contingent humanitaire tchadien vient d’arriver en République centrafricaine à cet effet.

Le président Déby Itno a exhorté tous ses compatriotes à la solidarité nationale, à “venir apporter leur soutien à ces enfants, vieillards et femmes qui ont tout abandonné et n’ont plus rien”.

Une grande opération “don du coeur” en faveur des rapatriés de la Centrafrique est prévue ce samedi dans la capitale tchadienne, à l’instigation de Mme Hinda Déby Itno, la première dame du Tchad.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :