Tchad : parole de Bachir aussitôt dit, aussitôt fait, mise en fourrière des voitures à vitre teinté

Tchad : parole de Bachir aussitôt dit, aussitôt fait, mise en fourrière des voitures à vitre teinté

Plus de 200 véhicules à vitres fumés et ou sans plaques ont été arrêtés hier soir et ce matin. Sur instruction du ministre de l’intérieur et de la sécurité publique, la compagnie de circulation routière a procédé à la saisie de tous ces véhicules, sans exception. Ces véhicules ont été présentés à la presse ce matin à la commission sise au quartier Paris-Congo par le ministre Ahmat mahamat Bachir.

Le ministre de l’intérieur se dit surpris que des tels véhicules circulent dans la capitale. Nous sommes en guerre contre Boko Haram et contre l’insécurité en générale, notre souci est d’assurer la sécurité des biens et des personnes et certaines personnes violent la loi et les décisions du gouvernement. C’est sont des hors la loi, déclare Ahmat Mahamat Bachir aux propriétaires de ces véhicules arrêtés. Selon le ministre, c’est une poignée d’individus qui se permettent d’ignorer la loi, ils se trompent largement indique-t-il.

Désormais aucune voiture à vitres fumés ou sans plaque  ne doit circuler car ces véhicule contribuent à l’insécurité.

Le ministre de l’intérieur et de la sécurité publique dit réfléchir pour mettre sur pieds une commission afin d’identifier les conditions de retrait de ces véhicules. Ce qui est sûr ces véhicules sortiront de la commission sans leurs vitres fumés a prévenu Ahmat Mahamat Bachir. Il y’a pas d’exception, tous seront traités de la même sorte.

Quelques propriétaires que nous avons interrogés disent avoir payé leurs véhicules avec la vitre arrière fumée, d’autres par contre affirment avoir payé leurs véhicules avec les vitres fumés.

8 Commentaires

  1. kehele tami
    16 octobre 2015 at 17 h 54 min Répondre

    Nous savons d’avance que les voitures vitres fumées des itnos et de leurs griots seront déjà relâchées d’ici peu! Les démonstrations et les remontrances de Bachir ne feront pas long feu , demain il travaillera au goût de la famille idriss deby itno ,les consorts et du mps !

  2. Ben djibrine
    17 octobre 2015 at 9 h 23 min Répondre

    Nom mon frere se trop polotique peut etre qu
    e tu ne connait pas bachir qt il prend une descision il excecute ses ordre

  3. Youssouf payounni
    17 octobre 2015 at 21 h 51 min Répondre

    Si le ministre connait qu’il mettre en rigueur ces véhicules à vitre fumé pour la sécurité du pays,je pri le tout puissant de lui soutenir. Merci

  4. BETOUDJI NADBANG Richard
    19 octobre 2015 at 10 h 40 min Répondre

    je pense que cette décision a été prise en violation flagrante des droits des tchadiens. cela montre à suffisance que nos gouvernants pensent la population tchadienne n’a que de devoirs et, est la pour accepter qu’on lui impose toute forme de décisions pourvu qu’elle préservent les sois disant l’intérêts publics entre guillemets.moi je porterai plainte contre les responsable de cette décision. d’aucun me diront que c’est une ambition qui n’aboutira à rien. aujourd’hui peut être! Demain je gagnerai.
    suivez attentivement mon analyse,
    une voiture avant d’être mise en circulation au Tchad, elle subi subi trois niveaux de contrôle:
    – Le dédouanement qui se fait dans la grande majorité à la frontière;
    -la voiture est conduit au service d’interpole de la police pour vérifier si la voiture n’a pas été volée quelque part. Déjà à ces niveaux la police ou la douane peut bloquer la voiture et obliger l’importateur à remplacer les vitres avant que la voiture ne sorte de leur service. Chose qui n’a pas était faite.
    – si la voiture est achetée par un citoyen lamda, Ce dernier la conduit au service des immatriculation pour l’établissement de la carte grise. A ce niveau, l’état peut refuser l’immatriculation en exigeant le remplacement des vitres fumés.Il (Etat) laisse le véhicule sortir en lui attribuant un numéro.
    pendant que l’on circule avec sa voiture, les mêmes personnes par qui la voiture est passée trois fois avant sa mise en circulation viennent arrêter le voiture sous prétexte qu’on a interdit. curieux!
    Alors, q’on dise. qui est le responsable dans tout ça? l’Etat ou celui qui a acquis la voiture sur le marché tchadien?
    si l’Etat après avoir laissé entre de tels véhicule dans son territoire pense que ces véhicule compte tenu de leur vitres fumés peut être utiliser par des individus mal intentionné pour faire du mal doit procéder au remplacement de ces vitre à ces frais. puisse que c’est lui qui les a laissé passer les trois niveau de contrôle (frontière, interpole et immatriculation)
    je demande à tous ceux qui sont victimes comme moi de résister et porter plainte contre l’Etat pour cette bavure irréfléchie. Nous ne seront pas la solution à faillite du Tchad du la mauvaise gouvernance.

  5. bachir
    19 octobre 2015 at 12 h 00 min Répondre

    C’est des foutaises.
    De 1:Il faut faire la difference entre un vehicule à vitre sombres ( contre soleil) mais transparentes et un vehicule à vitres fumées. Tous les véhicules que vous voyez sur l’image n’ont pas les vitres fumées. Ce sont des vitres d’origine et on voit très bien à travers.

    De 2: les vraies vitres fumées restent en circulation dans la ville. Celles là même qui ne laissent rien entrevoir. Allez savoir pourquoi.

    De3: Qui vend ces vehicules? pourquoi la douane les laissent ils entrer dans le pays si c’est interdit? Parce que c’est une histoire de clan?

    De4: Comme l’a dit quelqu’un, on combat Boko Haram avec la population, on ne combat pas le terrorisme contre la population. Ceci est un système repressif et la repression engendre le soulèvement des populations. Il faut trouver des sources de revenus légales au lieu de se lever un matin et décider d’immobiliser les vehicules d’honettes citoyens.

    Merci

  6. DAGANO
    20 octobre 2015 at 15 h 33 min Répondre

    Les amis, au nom de quel principe de sécurité on doit arrêter les voitures à vitres teintées? les Etats unis d’Amérique, l’Europe et tous ces pays qui fabriquent et laissent circuler ces voitures n’assurent-ils pas la sécurité de leurs pays? BOKO HARAM, BOKO HARAM, BOKO HARAM? Faites donc la guerre contre BOKO HARAM et non contre sa population? L’expérience a montré que tous les attentats à voiture piégée n’ont pas été commis par des voitures à vitres teintées. Dans quelle école de sécurité indique-t-on que ces voitures à vitres teintées présentent des risques? C’est une manière de mettre à nu nos lacunes en matière de sécurité et qu’on ne sait pas là où on va. La guerre contre BOKO HARAM est une guerre de renseignements Monsieur le Ministre de la sécurité. Les potentiels “Boko Haramiste” doivent être pris au nid et non en circulation dans les voitures à vitres teintées. Ne révoltez pas les paisibles citoyens lorsqu’ils ne déragent pas. Ci-après les avantages ou les rôles attribués aux vitres teintées:

    « Ces équipements participeraient aussi à plus de sécurité routière en évitant l’éblouissement lié aux phares mal réglés et au soleil. Ils seraient même écologiques. En cas de forte chaleur et en permettant de conserver une température plus basse dans l’habitacle, ils permettent de limiter l’usage de la climatisation et d’obtenir des économies d’énergie.
    Enfin, ces équipements offriraient même des bénéfices pour la santé, en filtrant les rayons ultraviolets. «Des études ont révélé que pour tout transport supérieur à 1h30 derrière des vitres non colorées, il faut appliquer une crème solaire» » .

    Enfin, ces équipements offriraient même des bénéfices pour la santé, en filtrant les rayons ultraviolets. «Des études ont révélé que pour tout transport supérieur à 1h30 derrière des vitres non colorées, il faut appliquer une crème solaire»

  7. Expert
    21 octobre 2015 at 14 h 22 min Répondre

    Dommage et encore dommage
    Un pays qui ne fabrique même pas une aiguille
    Et on vous fabrique quelque chose prête a porter vous dites des histoires
    Le véhicule avec vitre teinté entre guillemet vous dites c’est par devant ou derrière
    Écouté ne dormez pas sur vos oreillé ces véhicules ont des fiches de l’usine et viennent avec notice plus de 500 pages et vous écrivez 2 phrases seulement : vitré fumé interdit, arrêter le véhicule
    Quand la sécurité intérieure d’un pays se limite sur les véhicules les Emirati se promèneront en chameau et les maisons de véhicule HONDA COROLLA PEUGEOT ….seront fermées
    Imaginer un Ministere a un véhicule de service de l’état et le transport des enfants un véhicule de service de l’état donc il ne va rien sentir
    Si chaque responsable gare le véhicule de l’ETat après la fin de l’heure il vont pleurer

  8. Théo
    29 mai 2016 at 21 h 06 min Répondre

    L’Etat Tchadienne doit réfléchir un peu avant de décider des telle décisions. La population souffre énormément déjà. Je propose une solution très simple. Soit l’État change lui même ces vitres ou subventionne les maisons de fabrication. Merci

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :