Tchad : Oxfam outille les OSC sur la gouvernance foncière

Tchad : Oxfam outille les OSC sur la gouvernance foncière

Par le biais d’un atelier, Oxfam Tchad forme les OSC (organisations de la société civile) sur la gouvernance foncière au Tchad, du 11 au 12 février 2020.

C’est une première. Les OSC tchadiennes bénéficient enfin de renforcement de capacités sur le foncier. Cela leur permettra de contribuer au processus de réforme foncière en cours. Cette réforme donnera l’accès à la terre aux personnes vulnérables, notamment les femmes.

En effet, la problématique foncière occupe une place prépondérante au Tchad depuis fort longtemps, surtout en zone rurale. Il est nécessaire de créer des conditions d’une bonne gouvernance des terres pour faire face aux défis de la dégradation et de la raréfaction des ressources naturelles, d’un accès équitable à la terre à tous, de la sécurité alimentaire, de la cohésion sociale…

Alors pour améliorer la question foncière, il urge d’élaborer et d’appliquer de politiques et lois adaptées aux enjeux fonciers“, recommande le directeur pays d’Oxfam Elkana Mooh. Il ajoute que dans “tous les pays où Oxfam officie, le Tchad (gouvernement) est le seul à être disposé à faciliter la question de la gouvernance foncière. Le Tchad a compris que la question foncière est indissociable de la sécuritaire alimentaire et du développement des communautés pour lesquelles Oxfam travaille“.

Oxfam soutient les efforts des autorités pour améliorer la législation actuelle et dont l’accès sécurisé à la terre, notamment pour les femmes rurales tchadiennes est gage d’une sécurité alimentaire durable”. Pour les acteurs de la question, il faut aller vers la réforme foncière et revoir la législation dont l’application pose problème vu le caractère obsolète (adoptée depuis 1967).

L’atelier Oxfam/OSC vise à: créer les conditions d’une participation active et éclairée des OSC dans le processus de réforme foncière; informer sur l’avancement du processus de réforme foncière; renforcer les capacités des OSC sur la gouvernance foncière, les standards et initiatives prises au niveau international et africain…

Au sortir de ces assises, les OSC disposeront de connaissances relatives aux concepts clés et aux problématiques portant sur le foncier, aux actions menées dans le cadre du projet gouvernemental de réforme foncière, aux instruments existants au niveau international et africain. Enfin, les OSC (20 membres dirigeants) seront à même d’engager des débats sur les questions foncières.

BACTAR Frank I.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :