Tchad : objets connectés, l’ADC se veut rassurante

Tchad : objets connectés, l’ADC se veut rassurante

L’association pour la défense des droits des consommateurs (ADC) a organisé une journée d’échanges sur “les enjeux et défis des objets connectés ou intelligents de confiance au Tchad”. Cette journée a vu la participation des acteurs impliqués dans les domaines des technologies de l’information et de la communication.

La rencontre vise tout d’abord à engager les échanges sur les opportunités, les défis et les enjeux de l’utilisation des produits connectés en vue de mieux comprendre ces problématiques numériques émergentes. Aussi, le but est d’anticiper pour mettre en avant la protection du consommateur où qu’il se trouve afin de mieux se préparer à l’interconnexion généralisée des objets.

Selon le secrétaire général de l’Association pour la défense des droits des consommateur (ADC), Daouda El hadj Adam, les produits connectés les plus populaires auprès des consommateurs sont les Smartphones, les consoles de jeu vidéo, les télévisions connectées, les thermostats, les traqueurs d’activité, les jouets et les véhicules. Il indique : “ de nombreuses interrogations sont posées sur le respect de certains droits du consommateur à savoir le droit à la sécurité (fiabilité des objets, protection des données et vie privée), le droit à l’information, le droit à la protection de leurs intérêts économiques, le droit à un environnement sain, le droit à la réparation des torts”.

Daouda Elhadj Adam trouve qu’avec le développement de l’internet des objets qui vise à connecter au-delà des hommes mais plus d’objets, il est à croire que les défis restent immenses pour un pays comme le Tchad qui peine encore à connecter les hommes.

>Lire aussi: Coupure des réseaux sociaux, un an déjà

Le conseiller technique du ministre des Postes et des Nouvelles technologies de l’Information de la Communication, Yves Yamdane précise que “ la rencontre s’inscrit dans une dynamique d’échange permanente et d’élaboration des stratégies face à l’expansion des objets connectés. Au Tchad, à travers des infrastructures numériques, créé les conditions d’un environnement connectés qui impulsera la croissance économique et contribuera à réduire la fracture numérique”.

Pour lui, le ministère des Postes et des Nouvelles technologies de l’information et de la Communication veillera aux textes législatifs et règlementaires liés à ces prouesses technologiques. Le conseiller technique du ministre salue l’apport du chef de l’Etat Idriss Deby Itno dans la phase actuelle de maillage du pays en fibre optique. “C’est un levier essentiel dans la redynamisation de l’économie nationale et un support géostratégique qui reliera dans les prochains jours les dorsales venant du Cameroun, du Soudan et du Niger”.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :