Tchad : le nouveau gouvernement fixe ses priorités pour le développement du pays

Tchad : le nouveau gouvernement fixe ses priorités pour le développement du pays (SYNTHESE)

N’DJAMENA, 11 février (Xinhua) — Le nouveau Premier ministre tchadien Joseph Djimrangar Dadnadji fait lundi son discours de politique généraledevant l’Assemblée nationale, identifiant des actions à réaliser dans une dynamique intersectorielle pour conforter le développement de son pays.

M. Dadnadji, 14ème Premier ministre du président Déby (au pouvoir depuis 1990 et réélu en mai 2011 pour un nouveau de cinq ans), s’est engagé à promouvoir le dialogue entre les acteurs politiques, le dialogue entre le gouvernement et ses partenaires sociaux qui ont paralysé le pays par une longue grève en 2012.

Il a ensuite mis l’accent sur la bonne gouvernance, “un cadre de gestion saine des affaires publiques se traduisant par le respect des règles de transparence, d’équité, de justice sociale et un surcroît de travail”.

Le nouveau chef du gouvernement, qui se qualifie d'”homme de rigueur”, entend également oeuvrer inlassablement pour remobiliser et remettre les agents de l’Etat au travail.

“Nous avons trop payé le prix du laxisme”, a déclaré M. Dadnadji, promettant une lutte résolue contre la corruption en milieu judiciaire et contre les fonctionnaires indélicats.

Par ailleurs, le climat des affaires sera amélioré, a promis M. Dadnadji, pour faire du secteur privé un maillon important de la création des richesses et de l’emploi. “Le gouvernement s’emploiera à la mise en oeuvre effective des activités du projet “1.000 idées, 3.000 emplois” au cours de l’année 2013 afin de répondre aux besoins de 3.000 femmes et jeunes d’ici 2015 en matière de création et de promotion des PME-PMI”, a-t-il dit.

Dans le domaine du développement rural, M. Dadnadji entend mécaniser l’agriculture, moderniser l’élevage, créer des unités de transformation et de commercialisation des produits et sous- produits de ces deux secteurs, recourir au partenariat public- privé, mettre l’accent sur la formation agricole et agropastorale, etc. Un vaste programme de rénovation routière est aussi annoncé.

Dans le domaine de l’environnement, M. Dadnadji veut poursuivre la mise en oeuvre du programme national de développement des ceintures vertes et du programme national d’adaptation aux changements climatiques.

Pour rendre le système éducatif tchadien efficace et efficient, M. Dadnadji a listé une série d’actions dont le renforcement des capacités de planification et de gestion des différents secteurs, la contractualisation des enseignants du primaire et du secondaire, l’élaboration des plans régionaux de l’éducation et de la formation, la finalisation de la politique nationale de formation des enseignants, etc.

Dans le domaine de la santé publique, des allocations budgétaires conséquentes seront investies “pour améliorer davantage la qualité et l’offre des services de santé dans les différentes régions du pays et développer la prévention des maladies”, a promis M. Dadnadji.

Selon le Premier ministre, des ajustements seront apportés à la mesure de gratuité ciblée des soins afin de la rendre plus efficace. La couverture vaccinale sera élargie, notamment en faveur des enfants. Les ressources humaines seront développées pour répondre au sous-effectif en personnel de santé qualifié. Et les hôpitaux de référence seront dotés en moyens et équipements de pointe.

En matière d’aménagement du territoire, d’urbanisme et d’habitat, le nouveau Premier ministre envisage des actions pour développer les infrastructures, viabiliser l’espace national, améliorer l’accès aux logements sociaux et restructurer les quartiers dans les zones urbaines et semi-urbaines.

Au nombre de ces actions prioritaires, il y a la délivrance systématique de tous les documents cadastraux, fonciers et domaniaux sécurisés; le recensement de toutes les propriétés construites en matériaux durables et semi-durables; l’inventaire de tous les biens relevant du domaine de l’Etat, en vue d’une gestion rationnelle et durable; et la création d’une Banque de l’Habitat pour aider au financement de l’habitat tchadien.

En 2012, le Tchad s’est doté d’une cimenterie qui produit annuellement 200.000 tonnes. Une deuxième cimenterie sera construite, a promis le Premier ministre.

Dans le domaine des ressources minières et énergétiques, un plan d’actions stratégiques pour le développement du secteur minier est en cours d’élaboration, selon M. Dadnadji. Une carte géologique répertoriant tout le potentiel minier susceptible d’exploitation sera élaborée. Il sera également procédé à la révision des textes fondamentaux régissant le secteur des mines et de la géologie, tel le Code minier de 1995.

Abordant la question de l’électricité qui demeure un défi majeur pour le Tchad, M. Dadnadji a affirmé que son “gouvernement engagera immédiatement des actions dans ce sens”, sans être explicite.

Pour compenser la facture énergétique, le Premier ministre s’est engagé à promouvoir les énergies renouvelables, faisant part de son “intention immédiate” de réaliser une usine de montage de panneaux solaires et de ses applications.

Il mise également sur l’interconnexion avec le Cameroun et le projet de pool énergétique de l’Afrique centrale pour augmenter le potentiel énergétique du Tchad.

Le Tchad a opté, depuis plusieurs années, pour une politique de subvention et de vulgarisation de l’utilisation du gaz butane comme énergie de substitution au bois, en prenant des mesures drastiques pour interdire l’utilisation du charbon issu du bois vert. Une raffinerie, construite par la Chine et mise en service en 2011 au nord de la capitale, produit 70.000 tonnes de gaz par an.

Dans le domaine de la communication et des technologies de l’information, le nouveau Premier ministre du Tchad veut mettre son pays au niveau de la société mondiale de l’information, par la maîtrise totale des technologies de l’information.

La fibre optique, qui est arrivée dans la capitale depuis plusieurs mois, sera mise à la disposition des usagers, a affirmé M. Dadnadji. Et les autres villes du pays seront connectées au réseau, ainsi que les pays voisins.

L’Assemblée nationale tchadien, dominée par le Mouvement patriotique du salut (MPS) du président Déby, a accordé sa confiance au gouvernement

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :