Lundi 2 août 2021

Tchad : « Nous pouvons estimer que les droits accordés aux femmes sont nombreux », Ndolenodji Alix

L’association des femmes juristes du Tchad (AFJT) a organisé ce mardi 25 septembre une journée de plaidoyer sur les textes juridiques en faveur des femmes. L’évènement a été présidé par le ministre de la communication, Mme Ndolenodji Alix Naimbaye.

Cet atelier de plaidoyer s’inscrit dans le cadre du projet « Contribuer à l’amélioration des systèmes de protection des droits des femmes. » Les participantes sont sensibilisées sur les instruments juridiques de promotion des droits des femmes notamment le mécanisme de mise en œuvre de l’ordonnance n°12 du 20 mai 2018 instituant la parité dans toutes les fonctions nominative et élective. Mais aussi, le protocole facultatif de l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes et l’impact de politique nationale genre sur les femmes.

Mme Ndolenodji Alix Naimbaye, ministre des postes, des nouvelles technologies de l’information et de la communication, représentante la première dame et Thérèse Mekombé, présidente de l’association, louent les efforts du gouvernement pour avoir institué des textes en faveur de la femme. « Sans être exhaustif, nous pouvons estimer que les droits accordés aux femmes sont nombreux », a affirmé la ministre. La présidente de l’AFJT d’ajouter « la représentation des femmes dans quelques instances de décision, nous citons au gouvernement actuel 7 femmes, une femme gouverneur, une femme ambassadrice, 4 femmes maires, 15 femmes à la cour suprême, 26 députées ». Néamoins, Mme Ndolenodji Alix Naimbaye reconnait qu’il y a encore des manquements.

L’AFJT est une organisation féminine qui a pour objectif la lutte contre les violences basées sur le genre, la promotion des principes des droits humain notamment les droits économique, socio-culturel, civil, politique.

 

Victoria Remadji
Jeune journaliste passionnée de TIC et de culture. Je suis de la 44e promo de journalisme de l’École des sciences et techniques de l’information et de la communication (Esstic). Une petite fouine qui se pose cette question : POURQUOI ?

Laisser un commentaire

économie

Infertilité : « En moyenne, 80 % des femmes qui essaient d’avoir un enfant y parviennent dans un délai de six mois », Dr...

Lorsqu'une grossesse désirée tarde à venir, il est fréquent que les couples s'inquiètent et consultent pour dépister d'éventuels troubles de la fertilité. Pourtant, les...

Coronavirus : 0 cas, 1 guéri et 6 malades sous traitement

BREVE-Selon la situation épidémiologique de ce dimanche 1er août 2021, sur 164 échantillons analysés, il n'y a pas de cas positif. Il n'y a...

Recevoir la newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de l’actualité tchadienne.

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

SOGE 3

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
322 votes · 323 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité