Tchad : « nos unités accompagnées de quelques pêcheurs ont cherché les autres filles mais en vain »

Tchad : « nos unités accompagnées de quelques pêcheurs ont cherché les autres filles mais en vain »

Le directeur de la police municipale, Adoum Hadji Tchéré, a fait le point sur le chavirement d’une pirogue en date 14 juillet sur le fleuve Chari. 6 filles y ont trouvé la mort.


24 heures après le chavirement de la pirogue qui a fait au total 6 morts, le directeur de la police municipale, Adoum Hadji Tchéré, après des recherches faites dans ledit fleuve trouve que le nombre des filles embarquées ne serait pas 12 comme indiqué précédemment. « Le piroguier nous dit qu’elles étaient au nombre de 12, et depuis hier nos unités accompagnées de quelques pêcheurs ont cherché les autres filles mais en vain. Nous pensons qu’elles ne sont pas 12 », déclare-t-il.

Le directeur de la police municipale, Adoum Hadji Tchéré, a par ailleurs fait comprendre que la police a instruit les unités communales de la commune du 7e arrondissement de régulariser le nombre des personnes à prendre dans une pirogue.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :