Tchad : Mouctar Mahamoud et Ibrahim Foullah, de la complicité à la rivalité

Tchad : Mouctar Mahamoud et Ibrahim Foullah, de la complicité à la rivalité

 Football – Ibrahim Foullah a annoncé attaquer  le rejet de sa candidature, par la Commission électorale, devant le Tribunal arbitral du sport (Tas), en Suisse.  Son  dossier de candidature a été invalidé et celui de son adversaire accepté.

« [On va] se référer au Tribunal arbitral du sport (Tas) », a déclaré  Ibrahim  Foullah, ce jeudi 19 novembre, lors d’un point de presse.  Une annonce pour recourir au rejet de sa candidature à la présidence de la Fédération tchadienne de football (Ftfa).  Au début du mois de novembre, la Commission électorale a refoulé  la candidature du président du club Foullah Fc. Pour la Commission, le  dossier du postulant est incomplet : manque de parrainages de cinq ligues de football. Se défendant aujourd’hui, Ibrahim Foullah, affirme qu’il a soumis six lettres de parrainages. Selon lui, malgré les irrégularités constatées par un huissier de justice et l’arrêt du Tribunal de grand instance de N’Djamena, la Commission a validé sous réserve le dossier du président sortant, Mouctar Mahamoud.

 Qui sont-ils ?

L’un a été le président de l’autre.  Le premier, Mouctar Mahamoud, dirige la Ftfa depuis plus de sept ans. L’homme a gravi les escaliers petit à petit. D’abord, 2eme vice-président en 2004,  ensuite  premier vice-président et puis président en 2012.  Ces étapes lui permettent de connaitre les rouages de cette fédération. Calme et réservé, le cinquantaine a toujours fait place à ses collaborateurs, sous les projecteurs médiatiques.

Et Ibrahim Foullah en est un exemple. Il a présidé presque toutes les cérémonies de la Ftfa.  Sa signature ne manque pas sur les documents y afférents. Autrement dit, Mouctar Mahamoud et Ibrahim  Foullah formaient un duo presque parfait. Rien ne les oppose. Leur adversité n’est temporairement visible que lorsque leurs clubs s’affrontent : (Renaissance Fc et Foullah Fc). Une rivalité qui se limite dans les gradins du stade Idriss Mahamat Ouya. Plus maintenant.

Divorce

Nous sommes en 2019, Brahim Foullah sonne son président et le reproche de bloquer le financement de la reprise du championnat national. L’accusation de ce dernier irrite Brahim Foullah. les choses se compliquent. Dans la foulée, l’exécutif de la FTFA siège et suspend Brahim Foullah pour malversation. L’accusé contrattaque à travers une conférence. Il  clame son innocence et accable Mouctar Mahamoud Hamid de mauvaise gouvernance.  Dès lors, les deux hommes franchissent le non-retour et deviennent de pire adversaires.  Désormais, le Tas aura à siffler la mi-temps ou la fin du match entre Mouctar Mahamoud et Brahim Foullah, avant le 12 décembre prochain, date de l’élection.   

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :