Tchad : Mongo, 617 cas de malnutrition enregistrés en 2020

0
5

SANTE- La mission media organisée par la Maison des médias du Tchad et le Fonds des Nations-Unies pour l’Enfance (UNICEF) se poursuit dans le Guéra.  Ce 24 février, c’est la santé qui était à l’ordre du jour.


Environ 617 enfants malnutris ont été enregistrés à Mongo en 2020, selon le médecin soignant de l’hôpital de ladite ville.
Au debut de cette année, les cas baissent. Cela se justifie par un constat dans une salle d’hospitalisation. Sur 12lits, seulement 5 lits sont occupés par des bébés malnutris.

Selon Dr Idriss Ahmadaye Alhassane, médecin traitant de la malnutrition dans cet hôpital, cette maladie est liée à plusieurs facteurs prédominants comme la mauvaise alimentation, le manque d’hygiène… « L’insécurité alimentaire constitue un facteur éminent de la malnutrition et si maintenant le taux est en baisse, c’est par rapport à la saison. En période fluviale, on enregistre encore plus de cas. L’allaitement des enfants aussi peut constituer un problème de malnutrition. Si celui-ci n’est bien allaité, il est aussitôt exposé. Ici, le traitement alimentaire et autres des enfants constitue un autre problème encore », explique-t-il.

Une mère au chevet de son bébé d’à peine 40 jours témoigne de la prise en charge des enfants dans cette structure. « Mon fils souffre de la malnutrition. C’est depuis trois jours que nous sommes ici. On reçoit des soins de la part des médecins. Ce n’est facile d’avoir un bébé malade. C’est un tout petit enfant. C’est compliqué, avec les soins et conseils, ça va aller», confie-t-elle.

Dr Moussa Tchitama Boukar, médecin chef de district, apprécie de son côté, l’apport de l’UNICEF dans la lutte contre la malnutrition dans la localité. « Si aujourd’hui, l’hôpital parvient à prendre en charge les personnes et enfants atteints de la malnutrition, c’est en partie grâce à l’Unicef. Leur appui en aliment est nécessaire », se glorifie-t-il.

Sur la base des résultats de l’enquête SMART nationale réalisée en août 2019, 6 provinces et 27 départements étaient dans une situation nutritionnelle sérieuse entre août-septembre 2019. Le même rapport estime que plus de 1,8 million d’enfants de 6 à 59 mois ont souffert de malnutrition aigüe durant l’année 2020.

Leave a Reply