Tchad – Mao : la jeunesse du Kanem présente ses multiples doléances au Gouvernement

Tchad – Mao : la jeunesse du Kanem présente ses multiples doléances au Gouvernement

Les jeunes du Kanem ont fait face, ce 19 décembre, à quelques membres du gouvernement au centre de lecture et d’animation culturelle de Mao. Objectif de cette rencontre : exposer leurs difficultés aux ministres présents.

C’est une soixantaine de jeunes issus de tous les milieux socio-culturels qui sont sortis ce 19 décembre au CLAC de Mao. Ils sont venus présenter leurs doléances à une délégation ministérielle, composée du ministre des postes et de l’économie numérique, Idriss Saleh Bachar, du ministre de la jeunesse et des sports, Christian Routouang, de la ministre de l’énergie, Ramatou Houtouin et Issa Doubragne, ministre de l’économie et de la planification du développement.

Les problèmes des jeunes

Les jeunes ont évoqué comme problèmes le manque des structures sportives, de formation des jeunes dans les NTICs entre autres. « Les jeunes de Mao aiment le football mais ils manquent des terrains », lance un jeune à l’endroit du ministre de la jeunesse et des sports.

En plus du sport, les problématiques de l’électricité, de la bibliothèque, des nouvelles technologies de l’information et de communication ont été également évoquées.

Cette rencontre « est un cadre d’écoute et d’identification des problèmes des jeunes dans la province », a reconnu le ministre des postes et de l’économie numérique, Idriss Saleh Bachar.

Des doléances…mais aussi des réponses

Aux différentes doléances, les membres du gouvernement ont donné des réponses. Dans sa prise de parole, le ministre de la jeunesse et des sports a applaudi l’engagement des jeunes concrétisé par leur présence massive. En réponse au problème des structures sportives, Christian Routouang promet d’aménager le terrain de football qui existe déjà. Et ce, avant le 21 janvier.

Par la même occasion, le ministre a appelé les jeunes à une utilisation saine des outils digitaux. « Nous n’avons pas un Tchad de rechange », a-t-il prévenu. Par conséquent, il appelle à la culture du vivre ensemble, de la paix et de la cohabitation pacifique.

Dans la même lancée, le ministre des postes a indiqué que les jeunes de la province peuvent considérer comme résolus leurs problèmes de numérique. La raison : un centre multimédia sera construit pour les jeunes. Ce centre aura en son sein une bibliothèque virtuelle, un cyber-café, des salles de formation des jeunes, pour ne citer que ceux-là.

Ensuite, il appelle les jeunes à « oser ». En d’autres termes, à « avoir des projets » que le gouvernement accompagnera.

Pour ce qui est du problème de l’énergie, le gouvernement a décidé de construire une centrale solaire de 5 mégawatts pour la ville de Mao et sa périphérie. Une promesse qui viendra donner un coup de pousse à l’économie, rassure la ministre de l’énergie, Ramatou Houtouin.

La question de l’éducation des jeunes, et surtout la place de la fille dans le processus de développement n’a pas été perdue de vue par la ministre de l’énergie et celui de l’économie et de la planification du développement, Issa Doubragne. « Aller à l’école, c’est la vraie magie », conclut ce dernier.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :