Tchad : la manifestation des élèves contre le port de casque perturbe la circulation

Les élèves des Lycées Félix Éboué et du Lycée Technique Commercial ont fait parler d’eux hier matin et continuent aujourd’hui encore. Ils s’en sont pris à tous les usagers de route, surtout les motocyclistes empruntant l’avenue Mobutu portant des casques.

L’attitude de ces élèves est une protestation à la décision des hautes autorités en charge de la sécurité imposant aux motocyclistes de porter obligatoirement des casques de protection. Beaucoup de ceux qui sont tombés dans leur coup, se sont vus simplement et en toute impuissance arrachés leurs casques. « Je viens d’acheter seulement hier à 15 mille francs pour éviter de tomber sous le coup de la police et voilà qu’on vient de me l’arracher », informe un fonctionnaire se rendant à son lieu de service et coincé devant la radio nationale l’air très remonté.

Plusieurs cas semblables ont été recensés. Dans leur perturbation de la circulation, ces derniers ont été dispersés par la suite à coups de gaz lacrymogène par les éléments du groupement Mobile d’intervention de la Police (GMIP). Avant-hier déjà, ces mêmes élèves avaient organisé des parades à travers les grandes artères de la capitale pour exprimer leur opposition à cette décision.

De leur altercation avec la Police quelques élèves ont été interpellés. Ce matin la situation semble être revenue au calme et les rues de N’Djamena qui en matinée grouillent des élèves en tenue sont étrangement vides.

Un commentaire

  1. Makintoche
    5 mars 2015 at 7 h 13 min Répondre

    Je refute fermement le propos de Ministre de la securite sans fondement ni preuve vis a vis des enseignants soit disant ils auraient incite les eleves aux manifestations, ces derniers au contraire voudraient la paix et stabilite.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :