Tchad : L’UST rejette les dispositions de la loi des finances 2018 relatives à l’IRPP

0
480

L’article 1 de la loi des finances 2018 prévoit une augmentation des Impôts sur les revenus des personnes physiques (IRPP) de 10 à 30% selon un barème sur les revenus annuels.  A cet effet, une réunion d’urgence des responsables des fédérations syndicales élargie aux délégués du personnel et délégués syndicaux du secteur privé et parapublic a eu lieu, vendredi 19 janvier 2018 à la bourse du travail.

Selon un communiqué du Collectif des fédérations syndicales, publié ce samedi, 20 janvier 2018, « il ressort des débats un rejet catégorique de l’application des dispositions de l’article ci haut cité tendant à asphyxier les travailleuses et travailleurs, qui peinent déjà à joindre les deux bouts avec la cherté de la vie ».

Les responsables des fédérations syndicales, les délégués du personnel et délégués syndicaux du secteur public et parapublic demandent au gouvernement de suspendre l’application des dispositions relatives à l’augmentation des impôts sur les revenus des personnes physiques des agents du secteur privé et parapublics. Ils réaffirment enfin leur opposition à une quelconque diminution des salaires à compter du mois de janvier suite à l’application de la loi des finances portant budget général de l’Etat pour l’année 2018 et appellent leurs camarades travailleuses et travailleurs à une vigilance accrue.

« Convaincus que seule la lutte libère, des actions conséquentes seront menées si le gouvernement ne prend pas en compte cette revendication légitime », conclut le communiqué.

Laisser un commentaire