Tchad : l’URPT exige l’ouverture de radio Bargadje et la libération de son directeur

Tchad : l’URPT exige l’ouverture de radio Bargadje et la libération de son directeur

L’Union des Radios Privées du Tchad (URPT), dans un communiqué de presse signé de sa présidente Mme Zara Mahamat Yacoub, dénonce la fermeture de la radio BARGADJE de Kélo et l’arrestation de son directeur intérimaire M. Kandi Oueidgué Edmond sur instruction du préfet de Kélo.

Selon le communiqué, cette arrestation fait suite à la diffusion le 10 novembre dernier sur les ondes de ladite radio d’une information relative à un conflit opposant les agriculteurs aux éleveurs à Bologo, situé à 20 kilomètres de Kélo.

Pour l’URPT, l’arrestation du journaliste Kandi Oueidgué Edmond et la fermeture de la radio est une violation de la constitution du Tchad. Car, l’URPT, rappelle que, la création des radions privées au Tchad est instituée par la loi relative à la communication audiovisuelle qui est une émanation d’un article de la constitution relatif à la liberté d’opinion et de la presse.

L’URPT interpelle le gouvernement sur  l’immixtion de certaines autorités administratives et militaires qui ne relèvent pas de leur compétence.

De ce qui précède, l’URPT exige la libération sans condition du directeur et l’ouverture de la radio dans un bref délai.

Jules Daniel

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :