Tchad : l’OIAE se bat pour une éducation de qualité et compétitive

Tchad : l’OIAE se bat pour une éducation de qualité et compétitive

« Donner une formation et une éducation de base qualifiée et plus compétitive ». C’est le souci qui a motivé l’Organisation des Instituteurs pour l’Appui de l’Éducation (OIAE) à lancer le projet « une approche pédagogique pour une éducation de qualité. » C’était dans la matinée du vendredi 09 septembre 2016, au Centre National de Curricula. 

Deux thèmes ont été présentés aux enseignants afin de bien cerner comment on peut sauver le système éducatif tchadien qui a amorcé sa descente aux enfers depuis ces dernières années. Il s’agit des normes de qualité scolaire pour une éducation de qualité et un enseignement de qualité pour la réussite scolaire.

Dans son intervention, le président de l’OIAE M. Nadoum Matho a signifié que l’objectif du projet est d’assurer aux enseignants bénéficiaires de cette approche un encadrement théorique et pratique en vue de mettre en œuvre un enseignement qui intègre effectivement la qualité inclusive de l’éducation. À ce titre, ajoute-t-il, dans le cadre du présent projet, l’équipe de formateurs et d’animateurs de l’OIAE a une triple mission : former, accompagner et participer. Elle n’a pas pour seule ambition de s’attaquer à tous les problèmes du système éducatif tchadien à la fois, mais plutôt un seul ordre qui est : l’enseignement primaire avec une cible, l’enseignement/apprentissage des disciplines fondamentales, à savoir : la lecture, l’écriture, le calcul et l’expression orale.

Le secrétaire général du ministère de l’éducation et de la promotion civique M. Dihoulné Laurent a rappelé que le monde y compris le Tchad s’amoindrit non seulement à cause du taux de chômage des diplômés de nos systèmes mais surtout à cause de la qualité de l’éducation. Pour constat, remarque le SG, les parents ont tendance à dire que : « mon enfant traine les lacunes ou mon enfant n’a pas de niveau ».

Vu cette situation atterrante de l’éducation tchadienne, poursuit Dihoulné, les plus hautes autorités ont très vite identifié le mal et ont entrepris des recherches pour améliorer la qualité de l’éducation, et ce quel que soit le prix à payer.

Il complète en disant que « c’est ainsi que des actions sont entreprises allant du recrutement et de la formation qualifiante des enseignants à l’élaboration et à la dotation des écoles en manuels made in Chad ». Pour le SG, l’engagement du gouvernement aux côtés du système éducatif tchadien est une véritable action de réforme. Une réforme qui, conclu-t-il nécessite l’adhésion de tous les acteurs dont les organisations telle que l’OIAE.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :