Tchad : l’incinération de faux médicaments, l’ordre national des pharmaciens du Tchad réagit

Santé – Le président de l’ordre national des pharmaciens, Dr Masna Raksala a animé un point de presse ce 05 Aout à la maison des médias du Tchad. Au menu de cette communication, la destruction des faux médicaments par le gouvernement.

« Tout produit pharmaceutique pour être commercialisé, doit disposer d’une autorisation de mise sur le marché. Elle s’obtient après une analyse documentaire et un contrôle de qualité en laboratoire. Ce qui permet de s’assurer que le médicament est de bonne qualité ou que le fabriquant est agrée », explique Masna Raksala, président de l’ordre national des pharmaciens. Ces exigences permettent au pays de se rassurer de la qualité et de l’innocuité du produit, précise-il.

L’incinération de ces produits est tout à fait normale. Ils présentent des risques sanitaires   et de sécurité pour la population Tchadienne. Car dit-il, « Ces produits ne répondent pas à ces conditions. Ce sont des médicaments de contrefaçon et de qualité inférieure ».

Toutefois, « l’ordre national des pharmaciens se dit consterné par la réaction de certains hauts cadres du pays qui n’approuvent pas cet acte, et qui font circuler de fausses informations », conclut le président.

Nguena Oundoum Cynthia

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :