Tchad : l’espace Talino Manu et la salle de spectacle de la maison de la culture seront rénovés

Tchad : l’espace Talino Manu et la salle de spectacle de la maison de la culture seront rénovés

La ministre en charge de la culture, Alingué Madeleine a lancé ce 16 août 2019 les travaux de la réhabilitation de l’espace culturel Talino Manu et la salle de spectacle de la maison de la culture Baba Moustapha.

Elle est le fruit d’une convention de partenariat signée ce 16 août même entre la fondation Grand cœur et le ministère de la Promotion touristique, de la Culture et de l’Artisanat. La réhabilitation de l’espace Talino Manu et de la salle de spectacle de la maison de la culture Baba Moustapha sera financée par la fondation à hauteur d’environ 93 500 000 francs CFA. Les travaux lancés ce jour dureront quatre mois.

« Nous nous rejouissons de l’engagement de la fondation de mettre en œuvre ce projet. En effet depuis 2012 où l’espace Talino Manu a commencé à accueillir des événements culturels de dimension internationale. Il est devenu légitime que cette espace soit à la hauteur de sa renommée. En initiant ce projet, nous avons revé de faire de cet espace un lieu d’accueil de vie, de convivialité, de brassage et des retrouvailles permanentes », a exprimé le directeur de l’espace Talino Manu, Youssouf Djaoro.

La réhabilitation de l’espace Talino Manu est composée des ouvrages suivants : le bloc administratif de trois bureaux, le bloc hébergement de dix chambres, un restaurant avec six boucarou, un studio d’enregistrement, un podium plein air, une scène avec deux loges et deux vestiaires, une salle de répétition, des matériels (sonorisation et lumière). Quant à la maison de la culture Baba Moustapha, seule la salle de spectacle sera réhabilitée soit la scène et les gradins.

Pour le secrétaire général de la fondation Grand Coeur, Habiba Sahoulba, depuis sa création, la fondation a œuvré dans plusieurs domaines et appuyé les actions publiques. Cette signature s’inscrit dans le sens d’élargir le champ d’action de la fondation. « Permettre à la jeunesse d’avoir son espace de découverte de sa tradition, de son mode de vie, de son histoire mais aussi et surtout de s’exprimer et de s’affirmer en tant qu’artiste pour libérer son génie créateur, tel est l’objectif visé par la fondation », a-t-elle souligné.

«Le ministère du développement touristique, de la culture et de l’artisanat est dans une étape de redynamisation des activités culturelles et artistiques. Dans cet exercice, nous partons de la conviction que tous les savoirs artistiques et culturels que nous créons, que nous développons, peuvent et doivent alimenter notre identité nationale. Et pour pouvoir créer et développer plus de savoirs, nous devons multiplier et/ou améliorer les espaces de production artistique et culturelle. Ainsi, nous avons identifié la stratégie de renforcement de notre lien de coopération pour mener à bien cette idée », explique le ministre Alingué Madeleine.

Cette réhabilitation est une réponse à la demande croissante et exigeante des artistes et du public tchadien. Car l’une des responsabilités du ministère de la culture est de créer des conditions de développement des artistes en offrant des espaces de création et de protection de leurs œuvres.

Laisser un commentaire