Tchad : les tracasseries pour l’obtention de la carte d’identité sont dues au manque de moyens financier et matériel

Tchad : les tracasseries pour l’obtention de la carte d’identité sont dues au manque de moyens financier et matériel

Se procurer une carte d’identité est devenu un parcours du combattant pour les citoyens tchadiens, tant les obstacles et tracasseries sont légion. Pour tirer tout ça au clair, notre rédaction a tendu son micro au responsable de la DPTSIC (Direction de la Police Technique, Scientifique et de l’Identité Civile) M. Mahamat Ahmat Djy.

Tchadinfos.com : Nos concitoyens ont du mal se procurer une carte d’identité dans les délais normalement impartis. Pourquoi ce retard sur la production des cartes nationales ?

Police : Le retard concernant la production des cartes nationales d’identité est purement technique, car les machines d’enrôlement sont amorties ; elles datent de 2011, et sur les deux imprimantes, une est en panne depuis un an.

Le problème primordial c’est que la production se fait au centre principal de Ndjamena. Les données sont recueillies dans les centres secondaires ensuite traitées ici avec une seule vieille imprimante dont la production ne dépasse pas trois cents (300) ou quatre cents (400) cartes par jour.

TI : Si vous regardez les dernières cartes imprimées, vous constaterez que l’impression des images est de qualité médiocre. Qu’est-ce qui justifie la mauvaise qualité des images ?

Police : Depuis deux ans, les machines n’ont pas été révisées. C’est pourquoi les images sont parfois floues ou même rayées.

TI : Quelle solution pour les machines, vu que c’est elles le problème ?

Police : Pour remettre à niveau les machines, il nous faut une somme de deux cent quarante mille dollars américains, soit cent vingt millions (120.000.000) F.CFA. La direction générale de la police nationale n’a pas un fonds alloué à cet effet, donc nous nous sommes tournés vers nos amis des finances. Il nous faut des machines d’enrôlement, des imprimantes, mais aussi un fonds d’entretien et cela dans l’immédiat.

TI : Il n’est un secret pour personne qu’il y a toute une organisation autour de la production des cartes qui s’attèle à soutirer des sous aux paisibles citoyens malgré le prix officiellement connu.

Police : Le prix de la carte est fixé à quatre mille (4.000) F.CFA pas plus, mais malheureusement, les citoyens déboursent cinq mille (5.000) F.CFA et plus, donc la responsabilité est partagée entre nos agents et les démarcheurs d’une part et les postulants d’autre part.

Interview réalisée par Archange Dingamnayel Marabey

 

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :