Tchad : Les préparatifs des activités de la Semaine de la relance économique vont bon train

Tchad : Les préparatifs des activités de la Semaine de la relance économique vont bon train

La Semaine nationale de réflexion sur la contribution du secteur privé à la relance économique se tiendra du 17 au 21 septembre 2018 au Palais du 15 janvier de N’Djamena. Le comité d’organisation s’active pour l’implication de tous les acteurs du secteur privé dans la réussite de cet évènement.

Organisée par la Chambre de Commerce, d’Industrie, d’Agriculture, des Mines et d’Artisanat (CCIAMA), la Semaine de relance économique est placée sous la coordination de l’ancien ministre des finances Bedoumra Kordje. Cet événement entend impliquer l’ensemble du secteur privé. A ce titre, des consultations sectorielles se poursuivent et des réunions se tiennent tous les  jours à la CCIAMA. A travers les activités de cette Semaine nationale, le secteur privé compte se mobiliser pour apporter sa contribution à la relance de l’économie tchadienne.

Il est demandé aux opérateurs économiques de se rapprocher de la Chambre de commerce pour s’inscrire sur les différentes listes. Le président de la CCIAMA  Amir Adoudou Artine se veut rassurant : « on peut dire à ce stade que les travaux avancent bien, l’ensemble des acteurs de l’économie tchadienne ont été approchés. L’équipe mise sur pieds se donne à fond, il y’a des rencontres et des réunions qui se tiennent chaque jour à la chambre. Cela dénote d’une volonté réelle du secteur privé de tout faire pour aider le gouvernement à mettre en place la relance tant attendue », a-t-il déclaré.

La CCIAMA invite en outre les opérateurs économiques et chefs d’entreprises à se rapprocher de la direction de la Chambre de commerce pour information et s’inscrire sur les listes ouvertes selon les secteurs suivants : Oil & gaz, Mines & énergie, Télécommunication & TIC, Banque & assurance, Industrie agroalimentaire, BTP, Transport & Logistique, Tourisme & hôtellerie, Agriculture & Elevage, Service & Profession libérale, Commerce général & Import-Export, .

Il faut le préciser, le rôle et la place du secteur privé dans la société tchadienne, en matière de création de richesses et d’emplois, ne sont pas bien perçus, en particulier par les agents de l’État.  À cela, il faut rajouter l’absence de politique volontariste visant à booster les secteurs clés de l’initiative privée, à sécuriser les investissements privés nationaux et étrangers et à en faire un facteur déterminant de croissance.

C’est donc dans ce contexte que, la CCIAMA a pris l’initiative de mobiliser l’ensemble des acteurs du secteur privé pour mener une réflexion de fond, avec les pouvoirs publics. Il s’agira notamment de tabler sur les entraves à l’épanouissement et à la compétitivité de leurs entreprises, sur leur potentiel de développement, sur leur détermination à contribuer au côté du Gouvernement à une reprise effective et une croissance durable.

Laisser un commentaire