Tchad : les parents d’élèves dépensent près d’1 milliard de FCFA pour le baccalauréat

Tchad : les parents d’élèves dépensent près d’1 milliard de FCFA pour le baccalauréat

Chaque année, l’Etat tchadien décaisse environ 800 millions pour l’organisation du Baccalauréat. En plus de cette somme, les parents d’élèves et les élèves eux-mêmes engagent des dépenses qui avoisinent le milliard de francs CFA par an. Selon une réflexion faite par M. Kebir Mahamat Abdoulaye, analyste des questions politiques au Tchad, il est inadmissible et anormal que les formalités du bac puissent coûter autant d’argent aux parents d’élèves.

Depuis quelques années, l’Office national des examens et concours du supérieur (ONECS), en collaboration avec deux opérateurs de téléphonie mobile, a mis en place un système permettant aux candidats au bac de consulter leurs résultats par SMS. À ce sujet, M. Kebir Mahamat Abdoulaye s’interroge : « Est-il légal que chaque élève (candidat) paye 100 FCFA par SMS pour consulter les résultats du BAC ? » N’est-il pas de la responsabilité du Ministère de l’éducation nationale et de l’enseignement supérieur de publier les résultats du bac ? Ces frais accessoires rapportent plus de 8 millions de FCFA si seulement chaque élève paie 100 FCFA. En cas d’échec, il faut encore payer 100 FCFA pour consulter de nouveau. Mais au profit de qui ? Les opérateurs de téléphonie mobile ou le Ministère, notamment l’ONECS (Office National des Examens et Concours du Supérieur) ?

Cette pratique est, pour le moins en inadéquation avec la constitution tchadienne qui garantit la gratuité de l’éducation, notamment dans les écoles publiques.
L’article 35 de ladite constitution dispose que : « tout citoyen a droit à l’éducation. L’enseignement public est laïc et gratuit ».

Or, les formalités relatives au baccalauréat coûtent la peau des fesses aux parents d’élèves et à certains élèves eux-mêmes. En effet, chaque année, les élèves paient 5.000 FCFA chacun pour le dépôt des dossiers au baccalauréat. Ensuite, il faut payer d’autres frais, 10.000 FCFA pour un admis et 3000 FCFA pour un redoublant afin de retirer les documents (attestation et bulletin de notes) relatifs au BAC.

Sur environ 77.000 candidats cette année, si 40% ont obtenu le bac, ça veut dire que près de 30.000 candidats payeront 10.000 FCFA pour le retrait de leurs relevés et diplômes. Les parents d’élèves doivent en outre débourser près de 3.000 CFA pour l’authentification des diplômes des lauréats. Le tout donne environ 480 millions. L’obtention de la carte d’accès biométrique coûte également 5.000 FCFA, soit un total 385 millions FCFA. Pour ces formalités, il faut déjà débourser 845 millions. A cela, il faut ajouter les frais de SMS qui reviennent à plus de 8 millions

Tout calcul fait,  le baccalauréat coûte plus de 900 millions FCFA aux parents d’élèves, un montant en hausse par rapport au budget du BAC d’un montant de 800 millions FCFA en moyenne, alloué chaque année par l’Etat. Alors qui finance le BAC ?

4 Commentaires

  1. ALI ABDELKADER FOULATY
    10 juillet 2016 at 16 h 41 min Répondre

    on n’a pas le choix.

  2. Lionel koumboua Boulo
    11 juillet 2016 at 0 h 55 min Répondre

    Moi je trouve ça trop pour nos parents et ca encore sans compté les écoles privées. Faut que l’Etat revoit ca sinon sa ne marche pas du tout. Merci

  3. alhadj issa bouchoukou
    11 juillet 2016 at 22 h 49 min Répondre

    vous avez oublié les cas des candidats libre qui payent 15000f par personne en plus légalisation de l’acte de naissance qui est a 500f. c’est la mrd je vous assure.

  4. mahamout
    21 juillet 2016 at 23 h 48 min Répondre

    par ce que l’etat tchadien aime tro l’argent.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :