Tchad : « les nouvelles brigades de circulation routière doivent être  dominées par les policières », annonce Abali Salah

Tchad : « les nouvelles brigades de circulation routière doivent être dominées par les policières », annonce Abali Salah

Le ministre de la Défense et de la Sécurité publique Mahamat Abali Salah annonce le reversement de tous les éléments de la Brigade de circulation routière au corps de la Police des frontières.

Lors de la passation de service du nouveau directeur de la police, Hissein Doudoua Hamit, le ministre de la Défense nationale et de la Sécurité publique, Mahamat Abali Salah a donné des instructions tendant à améliorer la sécurité.

Mettant l’accent sur le fonctionnement et la conduite des véhicules, il fait comprendre que toutes les plaques d’immatriculation doivent être délivrées désormais à la Police nationale. Activité qui, autrefois, était exercée par des sociétés privées. Il instruit de même à reconstituer toutes les structures de la Brigade de circulation routière par arrondissement. Pour lui, la direction de la Police doit placer ses matériels pour inspecter l’état de tous les véhicules dans le but de les amener à acquérir de fiches techniques réelles et non des fiches fictives.

A entendre le patron de la sécurité nationale, des véhicules sans plaques, sans freins, sans clignotants, des véhicules souvent mal garées doivent à tout prix être invisibles sur la circulation.

S’agissant de la composition du nouveau corps de la Police qui est celle des frontières, Mahamat Abali Salah a demandé le reversement tous les agents de la Brigade de circulation routière dans ce nouveau corps. En remplacement, le ministre mise sur une police routière à prédominance féminine. « Les forces qui constitueront les nouvelles brigades routières doivent être en majorité des policières, c’est-à-dire des femmes », dit-il.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :