Tchad : les Nations unies remettent des équipements et matériels contre la malnutrition

Tchad : les Nations unies remettent des équipements et matériels contre la malnutrition

Les Nations Unies au Tchad, à travers le REACH, ont remis au Ministère de la Santé publique et de la solidarité nationale des outils de travail destinés aux services chargés de la nutrition au niveau provincial.

La cérémonie officielle de la remise des ces matériels de travail a eu lieu ce jeudi 20 août à l’entrepôt du Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) à Farcha, en présence du Directeur Général du Ministère de la Santé publique et de la solidarité nationale, Dr. Ismail Barh Bachar, du Chargé des affaires politiques de l’Union européenne, M. Zissimos Vergos et du Représentant de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) au Tchad, M. Mohamadou Mansour N’Diaye.

Le matériel comprend 10 tables bureau, 10 armoires, 10 chaises bureau, 20 chaises visiteur, 10 ordinateurs portables et 10 imprimantes ainsi que 14 motos de terrain pour les points focaux des Comités provinciaux de Nutrition et d’Alimentation (CPNA), à travers la Direction de la Nutrition et la Technologie Alimentaire (DNTA) et le Comité Technique Permanent de Nutrition et d’Alimentation (CTPNA). La valeur totale de ce don est d’environ 50 000 000 de francs CFA.

Ces matériels ont été acquis dans le cadre du Projet de renforcement de la gouvernance et de la coordination de la nutrition REACH, financé par l’Union européenne et mis en œuvre par cinq agences des Nations Unies ( PAM, FAO, UNICEF, OMS et UNFPA). Cette initiative a pour but de renforcer l’approche multisectorielle et multi-acteurs dans le cadre de la lutte contre la malnutrition au Tchad.

Les Nations Unies appuient les organes en charge de l’orientation technique sur la nutrition et la sécurité alimentaire. Ce soutien s’est concrétisé à travers la consolidation du comité national, ainsi que  la création de quinze comités provinciaux de nutrition et d’alimentation. De plus, il y a des missions de prospection et des rencontres avec des autorités provinciales dans le but d’avancer dans une décentralisation des initiatives pour lutter contre la malnutrition au Tchad.

Selon M. Mohamadou Mansour N’Diaye, Représentant de la FAO au Tchad, « la malnutrition demeure un problème majeur de santé publique au Tchad, surtout dans la bande sahélienne, en dépit des efforts déployés par le Gouvernement, les agences du système des Nations Unies et les autres partenaires humanitaires et de développement. L’insécurité nutritionnelle reste l’une des principales causes de mortalité et de morbidité, particulièrement chez les enfants de moins de cinq ans. »

La crise alimentaire et nutritionnelle qui affecte chaque année les habitants de la bande sahélienne du Tchad est responsable des prévalences élevées de la Malnutrition aiguë globale (MAG). En effet, la situation nutritionnelle demeure préoccupante dans la plupart des provinces des zones sahélienne et saharienne. Les résultats de la dernière enquête nutritionnelle (septembre 2019) révèlent au plan national une prévalence de la MAG de 12,9%, soit au-dessus du seuil d’alerte de 10% fixé par l’OMS. Environ 360 205 enfants de moins de 5 ans souffrent de malnutrition aiguë sévère (MAS) au Tchad.

Face à cette situation, le gouvernement s’est engagé à considérer la nutrition comme une priorité du développement. Ainsi, l’adhésion à l’initiative REACH (Renewed Efforts Against Child Hunger and Undernutrition) et au Mouvement SUN (Scaling Up Nutrition) constitue le fondement d’une démarche multisectorielle amorcée par le pays dans la lutte contre la malnutrition.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :