Tchad: les lauréats des Sciences de l’Education revendiquent leur intégration à la fonction publique

Par un point de presse tenu le 29 août à la Maison des médias, les lauréats de la faculté des Sciences de l’Education de l’université de N’Djamena appellent le gouvernement à se pencher sur leur situation. Ils demandent à la commission chargée du recrutement à la fonction de prendre en compte les différentes promotions de cette faculté.

Depuis sa création en 2011, la faculté des Sciences de l’Education de l’université de N’Djamena a formé plus de 5000 lauréats. Cependant, aucun de ces lauréats n’est intégré à la fonction publique, informe Nguérassem Djimtoyara, représentant des lauréats. Pourtant, précise-t-il, « l’intégration de ces lauréats peut aider à résoudre les problèmes de pénurie d’enseignants qualifiés » à laquelle le Tchad fait face.

Ils demandent alors au Marechal du Tchad son Excellence IDRISS DEBY ITNO de s’invertir personnellement pour que les revendications de ces spécialistes en éducation soient prises en compte dans le but de redonner à l’école tchadienne ses lettres de noblesse. Par ailleurs, «Nous demandons incessamment au gouvernement et à la commission chargée d’intégrer 20 000 diplômés à la fonction publique de prendre en compte les lauréats de 4 promotions de la faculté des sciences de l’éducation», a martelé Nguérassem Djimtoyara.

Les lauréats informent que différentes démarches auprès des autorités administratives ont été menées depuis 2019 mais sans succès. Avec l’opportunité de recrutement de 20000 jeunes à la fonction publique, ils demandent et comptent su la commission pour donner suite favorable à leur réclamation.

Ano Nadège

Un commentaire

  1. Fabrice
    31 août 2020 at 11 h 42 min Répondre

    Bon courage, incha allah

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :