Tchad : les fonctionnaires rentrent en grève de trois jours

Tchad : les fonctionnaires rentrent en grève de trois jours

L’Union des syndicats du Tchad appelle les travailleurs du secteur public a observé trois jours de grève d’avertissement à partir du mercredi 9 au vendredi 11 septembre 2015. Exception pour les hôpitaux et autres services sanitaires qui devront conserver un service minimum.

Ce coup de semonce est pour protester contre la volonté du gouvernement de supprimer indemnités et primes allouées aux fonctionnaires. Mais aussi signifier leur mécontentement par rapport au non-respect par le gouvernement du préavis de grève du 29 aout dernier. L’UST revendique le paiement de la subvention des hôpitaux, les sommes allouées à la gratuité des soins, la pension de retraite, ainsi que les bourses des étudiants.

Cependant, l’UST signale que les salaires du mois d’août sont en train d’être payés depuis samedi 5 septembre. L’UST demande au gouvernement de renoncer définitivement à la décision visant la suppression de toutes les indemnités et primes allouées aux travailleurs du secteur public et de payer les salaires à temps.

 

 

Un commentaire

  1. ganghnon mbaimbal nadbang
    11 septembre 2015 at 12 h 57 min Répondre

    Dans un pays où des individus, parce qu’ils appartiennent au clan au pouvoir, sont plus riches que l’Etat, il est difficile de justifier le non versement des salaires à termes échus.Les tenants du pouvoir ne peuvent être crédibles que lorsqu’ils renonceront à la gestion patrimoniale des affaires de l’Etat. Retirer les indémnités et primes accordées aux agents de l’Etat après des grèvent entrainant mort d’hommes (Gustave…)ne peut se justifier. On peut revoir en baisse les salaires des membres du gouverment, des conseillers de la présidence, de ceux de la primature, réduire les gros budgets(présidence de la République, Primature, ministère de la défense. Annuler certains deplacements à l’extérieur des officiels et réduire le nombre des membres des délégations pour les missions vraiment nécessaires. On sait que dans notre pays, les notes de frais ne sont jamais établis et lorsqu’on les fait, c’est pour réclamer un complément au trésor public, jamais pour réintégrer le reliquat au trésor. La douane doit être remis aux douaniers formés et contrôlables soumis à leur ministreet non aux “princes” comme cela est le cas actuellement. Malheureusement, les services de recettes sont confiés aux membres de la famille régnante. Revoir en baisse les loyers(le Etat tchadien est devenu le plus grand locataire). De nombreux bâtiments publics ont été rasés par le gouvernement. Tous les ministères étaient du jour au lendemain exlus des bâtiments qui les abritaient. il fallait des bureaux. Evidemment ils les ont trouvés chez les seuls qui les possèdent et qui sont les proches des hommes au pouvoir (le Ministère de la Fonction publique et du travail en est un exemple frapant). Il est difficile et même impossible de faire accepter l’idée que le Tchad manque d’argent. les étudiants forment la génération future dont les fonds ont été rapatriés pour acheter des armes. Des véhicules qui devaient servir à l’organisation du sommet de l’UA et qui sont maintenant distribués proches alors que le pouvoir a renoncé à abriter ce sommet. Le travailleurs ont raision.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :