Tchad : les feux tricolores à N’Djaména ne fonctionnent pas

Tchad : les feux tricolores à N’Djaména ne fonctionnent pas

N’Djaména, la capitale du Tchad ne dispose pas suffisamment de feux tricolores pour la régulation de la circulation. Ceux existants présentent plusieurs anomalies. Aucune solution ne semble être envisagée dans les prochains jours pour résoudre le problème. La mairie principale actrice est complètement absente.

A N’Djaména, circuler sur un engin selon le respect du code de la route est un vrai parcours du combattant. En dehors des carences des panneaux de signalisation dans la ville, s’ajoute le dysfonctionnement des feux tricolores. La plupart des feux tricolores installés à travers la ville ne sont pas opérationnels. Les quelques rares qui fonctionnent présentent plusieurs anomalies. Tantôt ce sont les couleurs orange qui s’allument, tantôt ce sont les couleurs rouges et vertes qui s’offrent simultanément aux usagers. Les automobilistes, les motocyclistes, les cyclistes et les piétons sont dans le désarroi. Souvent même quand ces feux fonctionnent, ils oublient de les respecter. Conséquence, si ce ne sont pas des accidents, ce sont les policiers de la brigade routière qui arnaquent pour infraction : « d’avoir violé, un feu tricolore qui fonctionne anormalement ». Dans cette situation la mairie ne semble pas se préoccuper ou du moins, ce ne fait pas de la problématique sa priorité.

La capitale tchadienne brillant de mille feux, manque les feux qui régulent la circulation. Sur l’avenue Charles De Gaulles, l’un des boulevards le plus de N’Djaména, l’on ne compte deux feux tricolores, notamment à côté de la Boulangerie Hiba, et au croisement de Champs de Fil. Ces feux tricolores ne fonctionnent presque pas. Quand ils se mettent à fonctionner c’est carrément le désordre qui s’installe à ces deux endroits. Car ce sont les trois couleurs qui s’allument à la fois. Sur la plupart des grandes artères de la ville, visiblement, les feux semblent servir de l’ornement.  L’unique rond-point dont le feu tricolore est constamment opérationnel est celui de la rue de 40 mètres, communément appelé Adoum Tchéré. Là aussi, ces derniers jours les usagers sont confrontés à un dysfonctionnement de ce feu qui crée la plupart du temps des embouteillages. Les usagers venant du côté l’Est voient allumer à la fois le rouge et le vert allumés mettant en embarras ces derniers, surtout ceux qui empruntent pour la première fois cet axe.

Laisser un commentaire