Tchad : “les étudiants sont entassés dans les bus parce que très clairement, les capacités de transport du CNOU sont limitées”, Abdoulaye Sabre Fadoul à l’hémicycle

Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mahamat Zene Cherif, et celui de la Santé publique et de la solidarité nationale, Dr Abdoulaye Sabre Fadoul, sont interpelés par les députés, ce 28 septembre , sur les mesures prises par les autorités pour freiner la propagation de la covid-19. A ce sujet, le député Mamadji Bertin, a tenu à rappeler aux membres du gouvernement, les conditions de transport des étudiants.

Lors de son passage à l’hémicycle, le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Dr David Houdeingar Ngarimaden, se souvient le député Mamadji Bertin, a annoncé tambour battant « que tout a été mis en œuvre pour assurer la rentrée académique ». « Mr le ministre aviez vous assisté une fois à l’embarcation des étudiants dans les bus universitaires ? Il y a de cela 4 jours, je faisais des marches et j’ai assisté à leur embarcation. C’est comme l’embarcation des esclaves dans les calles des navires. La différence est qu’ils ne sont pas ligotés. La distanciation sociale n’est pas respectée.Ils sont debout et serrés. Pas d’espace. Cela n’est pas source de contamination au Covid-19? les dispositions n’ont pas été prises pour l’embarcation de ces étudiants. Ils sont comme des sardines. Dans ces conditions, si un étudiant est malade, il peut contaminer tout ceux qui sont dans le bus », deplore-t-il.


Le député Manadji Bertin a également soulevé l’aspect lié à la qualité des masques. Maintenant, chacun peut prendre un tissu de sa volonté et en coudre. Ce n’est pas un danger pour la population ? De s’interroger l’élu du peuple. « Est-ce que le ministère ne peut pas choisir des tissus de bonne qualité ? Et même au besoin imposer ces tissus », recommande-t-il.
Les projecteurs sont braqués sur la pandémie de Covid-19, mais, poursuit-il, il y a d’autres maladies qui déciment nos populations notamment le palu. Il ajoute que beaucoup de centres de santé ne bénéficient pas de médicaments relatifs à la gratuité des soins.


A la question liée aux conditions de transport des étudiants, le ministre dit en ai conscience. « Le matin quand je viens au bureau, je vois également cette scène. Les étudiants sont entassés dans les bus parce que très clairement, les capacités de transport du CNOU sont limitées. Mais je peux vous faire cette assurance. Le Maréchal Idriss Deby Itno a instruit le secrétariat général de la présidence et le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique pour l’acquisition d’une quarantaine de bus. Ce processus a été lancé. Mais avec la covid-19, tout est compliqué, surtout les commandes extérieures.J’imagine que ce sont ces conditions particulières au niveau du trafic international qui ont retardées la livraison de ces bus », explique Abdoulaye Sabre Fadoul.


Il regrette, par ailleurs, l’irresponsabilité de certains étudiants qui ne portent pas leurs masques. Le ministre à rassurer les élus du peuple que des actions sont entrain d’être menées pour combler certains manquements relevés.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :