Tchad : les étudiants de l’université de N’Djamena suspendent les cours

Tchad : les étudiants de l’université de N’Djamena suspendent les cours

Les étudiants décident de suspendre les cours jusqu’à nouvel ordre. La décision a été prise lors d’une assemblée générale tenue ce matin dans les locaux des facultés d’Ardep Djoumal. Pour eux cette décision est légitime pour contester le verdict rendu par les trois juges hier, condamnant 72 étudiants à un mois d’emprisonnement ferme et d’une amande de 5.000 FCFA chacun.

Lors de ce verdict, 6 étudiants sur les détenus étaient relâchés au bénéfice  du doute parmi lesquelles on compte des filles et des malades. Pour Maitre Kagombé Alain de la défense, personne n’a puis définir avec exactitude, si les étudiants arrêtés ont commis les charges retenues contre eux. D’après lui, c’est dans un mouvement de foule que ces derniers ont été appréhendés en s’interrogeant sur le verdict rendu par les trois juges. « Curieusement les trois juges ont retenu tout un mois d’emprisonnement », déclare-t-il.

Maitre Kagombé Alain de préciser qu’il y a une main derrière ce procès en déclarant que la défense fera appel dans un bref délai. Il faut noter que les étudiants condamnés étaient évacués de la salle de l’audience par la porte de derrière du tribunal de grande instance de N’Djamena. L’audience qui est publique a été interdite aux journalistes, parents et amies des étudiants  sur instruction des autorités selon les gendarmes.

2 Commentaires

  1. Saleh Adoum Abbas
    2 mars 2017 at 15 h 57 min Répondre

    Aujourd’hui, il n’existe pas une justice au Tchad; cette vérité là, il importe que nous la clamions haut et fort. D’abord, de quelle justice serons-nous bien en droit de nous réclamer dans cette principauté des bourreaux où le prince Deby et son entourage s’impliquent pleinement dans toute les organes de l’Etat?
    De toute façon, le gouvernement doit garder en mémoire, en faisant l’effort nécessaire de toujours se rappeler de cette vérité absolue de son excellence notre premier Président Monsieur François TOMBALBAYE:” le Tchad est un vieux véhicule qu’il faut savoir conduire: si vous accélérez trop fort le monteur, il risque de se bloquer”.

  2. Allatonon Igor
    27 décembre 2017 at 10 h 22 min Répondre

    Du moment où le gouvenement tchadient cri pour l’emergence les etudiants tchadiens sont mal vu par ce meme gouvernement tchadien. Alors a quoi sert de gouverner quand l’education tire le diable par la queu? Ce de la merde!

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :