Tchad : les enseignants-chercheurs vacataires revendiquent un an et huit mois d’arriéré des honoraires

Tchad : les enseignants-chercheurs vacataires revendiquent un an et huit mois d’arriéré des honoraires

Au cours d’une conférence de presse, le président du collectif national des enseignants-chercheurs du supérieur a déclaré que les démarches entreprises auprès des autorités rectorales  pour le payement sont restées vaines.

Au total, ils revendiquent  239 millions à l’exception de 2019 le 1e semestre. Ce qui a, selon le président du collectif, Kolnan Frédéric contraint le collectif  a demandé l’arbitrage du chef de l’État. Au demeurant les plus hautes autorités ont instruit les services des finances d’allouer un montant de 120 millions courant mois juillet.

Malheureusement constate le collectif les autorités du rectorat reviennent aujourd’hui pour dire que les services des finances et du trésor ont bloqué le processus car l’ordre de virement est certes signé mais selon le rectorat le gouvernement du Tchad est débiteur de la BEAC raison pour laquelle le compte de l’Université de N’Djamena logé à la CBT sinon du moins l’ordre du virement de 120 millions émis par le trésor public n’est pas alimenté.

Le collectif des enseignants dit ne pas céder aux intentions et attitudes de provocation du président de l’Université de N’Djamena avec la complicité de certains doyens des facultés et chefs de départements qui ont déjà pris une décision pour suspendre les vacataires dans 5 facultés à l’exception de la médecine.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :