Tchad : les élèves des établissements publics empêchent ceux des écoles privées de faire cours

0
4

EDUCATION- Les cours dans les établissements privés sont perturbés un peu partout ce matin dans la capitale par les élèves du public. C’était aussi le cas dans le 1er arrondissement où il y a eu des dégâts matériels.


Très tôt ce 25 janvier dans les établissements privés de Farcha dans le 1er arrondissement, précisément dans les quartiers Coq-ville et Madjorio, c’est le bazar. Les élèves des établissements publics ont envahi les lycées, collèges et écoles privés. Des pierres jetées sur les toits des salles de classes ont fini par interrompre les cours.


Pour les élèves du public, il n’est pas question que les écoles privées refusent de les soutenir dans cette grève nationale. Des badauds se sont infiltrés parmi les manifestants pour donner à ce mouvement une autre tournure. Il y a eu des fenêtres en vitre endommagées par les cailloux dans certains lycées.


Dans les écoles privées comme Orale et la Bonne expérience, les responsables ont rapidement libéré les élèves pour éviter le pire. Dans d’autres lycées privés qui tenaient à faire cours, la police a intervenu pour instaurer le calme.


Il faut rappeler que la plateforme syndicale revendicative a lancé le 11 janvier une grève générale avec le service minimum uniquement dans les hôpitaux. Le SET (Syndicat des enseignants du Tchad) provincial de N’Djamena, qui fait partie de la plateforme, a également, par un communiqué de presse, demandé aux enseignants du public qui interviennent dans les établissements privés d’arrêter leurs prestations.

Leave a Reply