Tchad : les communautés Bamina Assas et Arabe Aoulad Rachid signent un accord de paix

Suite à la noyade du jeune bouvier qui a entrainé une mésentente entre les Bamina Assas et Arabe Aoulad Rachid, les deux communautés ont signé un pacte de paix et de cohabitation pacifique, ce 4 août.

Les communautés Bamina Assas et Arabe Aoulad Rachid viennent de signé une convention de paix. En effet, les deux communautés ne s’entendaient pas suite à la mort du jeune bouvier Hamid Samira le 28 avril dans la localité de Mabirio, sous-préfecture de Linia.

Compte tenu de la cohabitation pacifique, et de la politique, les deux tribus décident de vivre en harmonie. C’est ainsi que le bureau de Bamina Assas dirigé par Ibrahim Mahamat Khalifa et les membres ont résolu l’affaire du feu Hamid Saleh Al-Bachir qui appartient à la tribu des Arabes Aoulad Rachid, déclare le secrétaire générale adjoint des Bamina Assas Bahar Hassan.

« Le bureau de Bamina Assas a payé l’indemnité au père du feu Hamid Saleh Al-Bachar à titre d’aide en date du 4 août 2020 », a fait comprendre le secrétaire général des Bamina Assas. Tous ce que vous avez entendu et vu sur whatsApp ne sont que des mensonges. « Ce n’est pas un crime, c’est un accident », a expliqué l’un des signataires. Il rajoute que le jeune s’est effrayé lui-même et est tombé dans un trou.

En rappel, en date du 28 avril 2020, un jeune bouvier du nom Hamid Saleh Al-Bachir est décédé suite à la noyade à Mabirio, dans la sous-préfecture de Linia.

Noudjimadji Perline, Djimhodoum Serge

Un commentaire

  1. Mahamat Abdoulaye
    5 août 2020 at 21 h 11 min Répondre

    Si,s’était le cas alors l’indemnisation c’est pourquoi ?

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :