Tchad : les BDT condamnées à payer 10 millions pour avoir vendu une bouteille d’eau de mauvaise qualité

Le tribunal de grande instance de N’Djamena, lors d’une audience civile ce  12 février 2021, a déclaré recevable et fondée l’action en dommages intérêts intentée contre les Brasseries du Tchad par Me Frédéric Nanadjingué.  Il les condamne par voie de conséquence au paiement de 10 000 000 FCFA à titre de réparation des préjudices subis.

pour rappeler les faits, le  30 mai 2020, le requérant Me Frédéric Nanadjingué indique qu’en se rendant au village Eténa, il a fait escale à la station Total de Toukra où il avait acheté six (06) bouteilles de 75 cl de « Eau vive » au prix de 1500 FCFA.

Et d’ajouter qu’après avoir consommé les cinq (05) bouteilles d’eau, contre toute attente, il avait désagréablement remarqué que la dernière bouteille (la sixième) contenait visiblement un corps étranger qui flottait.

Me Nanadjingué se disant soucieux de sa santé et par précaution, a fait constater cette bouteille de « Eau vive » non ouverte par un huissier qui a dressé un procès-verbal régulier.  

Le 09 juin 2020, le requérant dit avoir subi des malaises l’ayant amené à faire des examens médicaux. Que le résultat de ces examens médicaux a révélé la présence de quelques kystes de Giardia Lambia, des parasites d’origine hydrique.

Attendu que le requérant a saisi les BDT par correspondance enregistrée en date du 17 juin 2020 pour tentative d’un règlement à l’amiable, “laquelle correspondance est restée sans suite, indifférence caractérisée des BDT face aux innombrables préjudices subis par le requérant du fait de la mauvaise qualité de cette « Eau vive ».

C’est ainsi que Me Frédéric Nanadjingué a porté plainte. D’où cette décision du tribunal condamnant les BDT.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :