Tchad : les  44 présumés membres de Boko Haram sont morts des mauvaises conditions selon la CNDH

Tchad : les 44 présumés membres de Boko Haram sont morts des mauvaises conditions selon la CNDH


DROITS DE L’HOMME – La Commission nationale des droits de l’homme (CNDH) a rendu public le rapport sur la mort des 44 présumés membres de la nébuleuse Boko Haram. La cérémonie s’est déroulée ce vendredi 07 août au palais du 15 janvier.

Les 44 présumés membres de Boko Haram sont décédés suite aux mauvaises conditions de détention, estime la Commission nationale des droits de l’homme.

Ils étaient au total 58 prisonniers à être transférés dans un centre de détention en périphérie de N’Djamena. Le jeudi 15 avril 2020, 44 d’entre eux ont été retrouvés morts dans leur cellule. Selon les autorités tchadiennes,
ces présumés terroristes se seraient suicidés.

A lire : Tchad : 44 éléments de Boko Haram se sont donnés la mort en prison

Pour déterminer la cause exacte de cette tragédie, des missions d’enquêtes et investigations ont été menées par la Commission nationale des droits de l’homme. Celles-ci ont abouti à la publication d’un rapport sur la cause de la mort de ces 44 éléments du groupe terroriste Boko Haram.

Selon le rapport de la CNDH, une hypothèse de suicide est à écarter. “D’après la tradition, les membres de Boko Haram ne se suicident pas parce que, eux sont partisans d’un islam beaucoup plus rigoriste que celui qui est pratiqué dans cette zone. L’idéologie de Boko Haram dit à ceux qui partagent les opérations kamikazes qu’ils vont aller au paradis“. Selon le président de la CNDH , Djidda Oumar Mahamat, les 58 éléments ont été mis dans une cellule où la température est de 46°c , celà peut causer la mort.

Pour rappel, du 23 mars au 8 avril une opération militaire dénommée ‘’ la colère de Bohoma’’ a été lancée par l’armée tchadienne pour riposter contre l’attaque des commandos de Boko Haram d’une base militaire sur la presqu’île de Bohoma, dans la province du lac Tchad. Au cours de cette opération des soldats avaient été tués. Le président de la République, Idriss Déby Itno s’est rendu sur place et a affirmé que les éléments de cette nébuleuse secte avaient été chassés du territoire tchadien.

Lire aussi : Sondage : que pensez-vous l’initiative du président Déby de monter au front contre Boko Haram ?

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :