Tchad : l’entreprise chinoise CGCOC va construire deux usines rizicole et sucrière

Tchad : l’entreprise chinoise CGCOC va construire deux usines rizicole et sucrière

Le ministre tchadien de la Production, de l’Irrigation et des équipements agricoles, Assaid Gamar Sileck, et Lai Gong Qian, directeur général adjoint du groupe chinois CGCOC, ont signé lundi dans la capitale tchadienne, un mémorandum sur l’implantation de deux usines modernes de production et de transformation du riz et de la canne à sucre.

“Lancer en ce moment un mécanisme de production de riz et de sucre, constitue certainement un plus pour notre pays. La signature de ces deux protocoles procède aussi de la diversification durable de notre économie et démontre à suffisance la capacité et la disponibilité de l’entreprise chinoise CGCOC à accompagner le gouvernement du Tchad dans sa quête permanente à valoriser les immenses potentialités sylvo-agro-pastorales dont regorge notre pays”, a déclaré Assaid Gamar Sileck.

M. Lai s’est engagé à mobiliser les ressources nécessaires de son groupe et celles de ses partenaires en Chine pour concrétiser ces deux projets. “Nous avons déjà eu une grande réussite au Nigéria dans ces domaines”, a-t-il affirmé, avant de se dire prêt à renouveler cette expérience au Tchad.

Depuis son installation au Tchad, en 2004, le groupe CGCOC s’est illustré dans la construction d’importantes infrastructures à N’Djaména, la capitale, et dans plusieurs villes de l’intérieur du pays: ponts, routes, aéroports, bâtiments, ouvrages d’art, etc. Elle exerce aussi dans les travaux de forage, d’adduction d’eau potable, d’aménagement et d’irrigation de terres cultivables, ainsi que dans la recherche minière et l’investissement des capitaux.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :