Tchad : l’Eglise catholique célèbre le  mois missionnaire

Tchad : l’Eglise catholique célèbre le mois missionnaire

RELIGION – Si le mois d’octobre est chaque année célébré comme mois missionnaire, celui de cette année à sa particularité, car le Pape François déclare ce mois, un mois missionnaire extraordinaire.

« Baptisés et envoyés : l’Eglise du Christ en mission dans le monde », c’est à travers ce thème que l’église universelle célèbre cette année le mois missionnaire. L’Eglise famille de Dieu qui est au Tchad s’associe à celle du monde pour marquer cet événement.

En dehors des célébrations dans d’autres diocèses, la communauté Saint François de Gassi de la paroisse Sainte Félicités et Perpétue d’Atrone II de l’archidiocèse de N’Djaména a eu la joie d’accueillir ce 6 octobre, les manifestations marquant ce mois missionnaire.

Pour donner un cachet particulier à ce mois au niveau du Tchad, la direction nationale des Œuvres Pontificales Missionnaires au Tchad (OPM) a élaboré un certain nombre de matériel d’animation et de sensibilisation (livrets, T-shirt, casquettes, autocollants, agenda missionnaire…) qu’elle a mis à la disposition des diocèses en fonction de leur besoin sans tenir compte des initiatives de chaque diocèse. « Nous invitons vivement les curés et les responsables d’animation missionnaire de prendre au préalable quelques heures de formation avec mes responsables et animateurs de communautés et mouvements pour un bon usage du livret », a dit l’Abbé Barthélémy Kikina Vang-Tou, directeur national des OPM-Tchad.

Pourquoi ce mois missionnaire est spécial ?

En dédiant le mois missionnaire de cette année un mois spécial, le Saint Père  veut que chaque chrétien envoyé en mission affiche son identité chrétienne.

D’après la direction nationale des Œuvres Pontificales Missionnaires au Tchad (OPM), l’objectif premier visé à traves mois spécial est d’amener chaque chrétien à dire sa mission en peu de mots. « A travers un système question réponse-question, chacun peut dire sa mission et en même temps demander à l’autre ce qui est de sa mission. Par exemple Ma mission, c’est annoncer Jésus Christ. Et Toi ? Ma mission, c’est donner à manger aux pauvres. Et toi ? Ma mission, c’est dire la vérité. Et toi ? Ma mission, c’est les Œuvres Pontificales Missionnaires au Tchad. Et toi ? ainsi de suite », a déclaré l’Abbé Barthélémy Kikina Vang-Tou, directeur National des OPM-Tchad.

Le second objectif selon toujours les OPM, c’est celui de booster les quêtes missionnaires. « La mission de l’Eglise dans sa dimension locale et universelle a pour protagoniste numéro Un l’Esprit Saint dispensateur des charismes, ensuite vient les chrétiens dans l’exercice de leurs différentes vocations et n’oublions surtout  pas les moyens financiers et matériels qui ne sont pas négligeables dans le déploiement de cette mission », a écrit le directeur national des OPM-Tchad Et d’ajouter qu’ « au Tchad pour nos églises locales, les OPM et le Fonds Universel de Solidarité demeurent un instrument au premier plan de cette logique. Raison pour laquelle nous devons travailler davantage à leur promotion, car c’est aussi note mission ».

Ignace Lomadji

Laisser un commentaire