Tchad : le SET demande de la poursuite de la grève jusqu’à nouvel ordre

Tchad : le SET demande de la poursuite de la grève jusqu’à nouvel ordre

Le bureau national du Syndicat des Enseignants du Tchad (SET) appelle ses militants à observer le mot d’ordre de grève lancé par la Confédération Indépendante des Syndicats du Tchad (CIST) jusqu’à nouvel ordre. L’annonce s’est faite à travers le communiqué de presse 10/SET /BEN/SG/2016, signé le 28 septembre par le secrétaire général adjoint.

Selon les termes du communiqué de presse, le bureau exécutif national du syndicat des enseignants (SET) s’est fait violence en restant patient face aux déclarations irresponsables du gouvernement. Puis, le bureau a espéré que les deux derniers communiqués de presse pousseraient le gouvernement à sortir de ses égarements. Hélas, poursuit le communiqué, la goutte d’eau qui a fait déborder le vase, c’est la communication gouvernementale le 27 septembre 2016.

Pour le SET les causes de la crise actuelle résultent de la gabegie, la malversation, en un mot de la mal gouvernance. Il poursuit qu’au lieu de divertir le peuple, le gouvernement devrait demander à ceux qui ont bénéficié de la période de vache grasses de partager avec les autres, en ce moment de vaches maigres.

Le bureau exécutif national du syndicat des enseignants du Tchad poursuit en invitant tous les militantes et militants à observer scrupuleusement le mot d’ordre de grève lancé par la Confédération Indépendante des Syndicats du Tchad (CIST). « Toutes les portes des écoles, des lycées, des instituts, des universités publiques et privées sans parler des bureaux administratifs doivent être désormais fermées jusqu’à nouvel ordre. Iles enseignants doivent rester mobilisés pour d’éventuelles actions » alerte le SET.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :