Tchad : le personnel de la Mairie de N’Djaména accuse deux mois d’arriérés de salaires

Tchad : le personnel de la Mairie de N’Djaména accuse deux mois d’arriérés de salaires

Les employés de la Mairie de N’Djaména la capitale, entament leurs deuxièmes mois sans salaires. Leur institution traverse une crise financière très difficile. Depuis deux mois, la Mairie est incapable de payer les salaires. Le personnel menace de débrayer si la situation perdure. Car, l’exécutif essaye de les maintenir sur « des fausses promesses » dit-on de source syndicale.

L’ambiance à la Mairie est actuellement délétère, les activités tournent au ralenti. Les horaires de travail ne sont pas respectés. Les gens arrivent quand ils veulent et repartent à des heures non indiquées. La plupart justifient que : « je n’ai pas du carburant. Je n’ai pas d’argent pour venir à temps ».  Les agents de la voirie avaient même fermé les portes de cette direction. Il a fallu l’intervention de quelques responsables avec des promesses les portes ont été rouvertes.

Cependant d’après certaines sources, les difficultés actuelles de la Maire sont consécutives au conflit ayant opposé la Maire de N’Djaména, au receveur sortant. Ce dernier aurait versé les recettes de la Mairie, à un compte débiteur de la Commune logé dans une banque de la place au détriment d’un autre compte dans une autre banque.

 

Un commentaire

  1. adoum Absakine
    7 mai 2018 at 22 h 04 min Répondre

    un minimum d’investigation pour indiquer clairement la cause de la grève. se limiter seulement a dire ” selon certaines sources” et utiliser ”aurait” n’est guère judicieux. un journal doit apporter des informations avec précision.

Laisser un commentaire