Tchad : le ministre Mackaye mise une reprise des cours dans les universités dès le premier jour de l’année 2017

0
7

Le ministre de l’Enseignement supérieur, professeur Mackaye Hassan Taïsso a avertit lors de la conférence de presse conjointe animée ce samedi 24 décembre 2016 avec ses collègues de l’éducation, de la santé, de la fonction publique et des finances, que si l’année venait à être déclarée blanche, cela aura des conséquences fâcheuses. Car, selon lui, l’enseignement supérieur est aussi géré par  des institutions internationales notamment un organisme (CAMES) qui a ses impératifs temporaires. Pour ce faire, «il faut que les cours soient effectifs dès le premier jour de l’année 2017. La mauvaise foi des syndicats doit s’arrêter», tonne le ministre Mackaye Hassan Taïsso.

«Les cours doivent reprendre. Désormais les jours non prestés ne seront pas payés. Le gouvernement ne payera que ceux qui ont travaillé. Si malgré la bonne volonté du gouvernement l’année venait à être déclarée blanche, la conséquence est énorme. C’est-à-dire qu’on mettra tous les enseignants en congé», martèle le ministre Mackaye Hassan Taïsso qui estime que, le gouvernement a fait d’énormes efforts pour régler cette situation ajoutant que, les syndicats doivent aussi marquer leur bonne volonté pour faire reprendre les cours.

D’après le chef du département de l’enseignement supérieur, au niveau des universités lorsque la grève a été déclenchée certaines institutions accusaient trois à cinq mois d’arriérés de salaires aujourd’hui ce n’est plus le cas, éclaire-t-il tout en appelant les syndicats à la bonne volonté.

Leave a Reply