Tchad : le ministre de la Défense répondra-t-il de ses actes?

Tchad : le ministre de la Défense répondra-t-il de ses actes?

Le ministre délégué à la présidence, chargé de la Défense nationale, des anciens combattants et victimes de guerre, Mahamat Abali Salah, fera-t-il face à la Justice ? Deux avocats l’accusent de « Rébellion, abus d’autorité, injures publiques, coups et blessures volontaires ». C’est suite à l’incident survenu l’Assemblée nationale, le 29 avril dernier.

Me Alain Kagombé et Me Francis Lekouldé envisagent de mener une action en justice contre le ministre en charge de la Défense nationale, le général de corps d’armées, Mahamat Abali Salah. « Loin de se laisser humilier, bastonner, injurier sur son lieu de travail par des citoyens qui ne se croient pas concernés par la loi, même le ministre, Galmai qui est surpris par la légèreté affichée par l’Assemblée nationale qui a continué son débat tranquillement comme si de rien n’était après des « excuses entre Grands » entend poursuivre le ministre Mahamat Abali Salah et sa suite », relate la déclaration  des deux avocats.

A lire : Incident à l’Assemblée : Kabadi rappelle à l’ordre le ministre de la Défense

Les deux avocats qualifient l’incident d’un « spectacle indigne, odieux et honteux  qui défie tant les règles républicaines, protocolaires que la politesse administrative». Me Kagombé et Me Lokouldé précisent que : « Mahamat Abali Salah en sa qualité de membre de gouvernement, ne saurait désavouer publiquement le gouvernement en donnant un mauvais exemple dans l’exécution d’une décision qu’il a lui-même participé à son élaboration. Son attitude est une rébellion contre une décision gouvernementale ».

Pour rappel, un gendarme en faction devant l’Assemblée nationale a été giflé puis tabassé ce mercredi 29 avril par les éléments de la garde rapprochée du ministre en charge de la Défense, Mahamat Abali Salah.

Lire aussi : Coronavirus : pour avoir rappelé au respect des mesures il se fait tabasser par la garde du ministre de la Défense

Un commentaire

  1. Idad Bola
    6 mai 2020 at 17 h 44 min Répondre

    C’est logique que la justice l’entende. Il a défié la loi républicaine mais celle-ci le rattrape.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :