Tchad : le karité, « un arbre de vie »

Tchad : le karité, « un arbre de vie »

Thérapeutique et nutritionnel, le karité est apprécié partout en Afrique pour ses nombreuses vertus. Au Tchad, de son fruit à son beurre, le karité est présent sous différentes formes dans les ménages.

« C’est un arbre de vie », déclare le professeur Soudy Imar Djibrine, nutritionniste, directeur général du CECOQDA (Centre de contrôle de qualité des denrées alimentaires), à propos de l’arbre à karité ou vitelariat paradoxa. Très présent dans la zone méridionale du Tchad, le karité offre plusieurs sous produits aux vertus variées.  En ce début de saison des pluies, c’est la pleine saison du karité. Une période très attendue par les amateurs de cet arbre qui produit des fruits très consommés.

Au delà de ses fruits, c’est à travers son beurre que le karité est répandu au Tchad. Certaines zones telles que le nord, l’Est ou l’ouest ne sont pas productrices. D’abord, le beurre de karité est utilisé à la cuisine dès la préparation ou comme assaisonnement, en remplacement des huiles ordinaires extraites d’arachide, de coton ou de palme.

A part son utilité à la cuisine, c’est dans la cosmétique que l’utilité du karité est la plus répandue. Mais là où il est très utile pour les populations, c’est dans le domaine de la cosmétique. Pour le professeur Soudy Imar Djibrine, le beurre de karité est « un hydratant, un adoucissant de la peau » quand il est utilisé à l’état pur, sans un mélange avec d’autres produits. « Le beurre de karité est utilisé dans la fabrication des pommades qui permettent de nourrir la peau et les cheveux. Il joue ce rôle cardinal d’apaisant, d’adoucissant », commente le professeur Soudy Imar Djibrine. Selon lui, le beurre est utilisé pour l’entretien et l’hydratation de certaines peaux sèches. Ce pouvoir hydratant est la propriété la plus appréciée pour la beauté.

Le beurre de karité, nous informe le nutritionniste, est un anti-inflammatoire et un antimicrobien. En cas de piqûre d’insecte,  son application dans la région affectée permet de soulager la douleur et prévenir d’éventuelles infections.  En plus, le beurre de karité présente d’autres vertus thérapeutiques.

Le nutritionniste informe par ailleurs que les fruits de karité, bien que très appréciés, leur surconsommation présente des risques sanitaires. En effet, il indique que les fruits sont très riches en matières grasses, du cholestérol. Leur consommation au delà de 10 à 12g par jour pourrait augmenter le taux de cholestérol dans le sang et poser des problèmes de santé aux consommateurs.

Noudjimadji Perline

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :