Tchad : le journaliste Martin Inoua Doulguet entame une grève de faim

0
677

MEDIA – Condamné à trois ans de prison ferme et détenu à la maison d’arrêt d’Amsinéné, le directeur de publication du journal Salam Info Martin Inoua Doulguet proteste contre les “manipulations de son dossier” par une grève de faim.


Je viens par la présente vous informer que j’entame une grève de faim à partir de ce lundi 2 mars 2020 pour protester contre les manipulations diverses dont mon dossier judiciaire fait l’objet depuis le début de la procédure jusqu’à cette date“, a écrit Martin Inoua Doulguet dans la lettre qu’il a adressé au régisseur de la maison d’Amsinéné ce samedi 29 février 2020.

Il est pour le détenu de justifier sa décision par le retrait de son dossier de la première chambre correctionnelle pour la chambre spéciale par le Procureur Général près la Cour d’appel de N’Djamena. Pour cette décision du procureur n’a aucun argument juridique fondé.


Martin Inoua Doulguet de conclure par une mise en garde : “Sans verser dans les détails, en tant que premier responsable de la maison d’arrêt, vous êtes désormais informé de tout ce qui m’adviendra suite à cette grève de la faim.”

Placé sous mandat depuis le 16 août 2019, le directeur de publication du journal Salam Info a été condamné à trois ans d’emprisonnement ferme pour dénonciation calomnieuse et diffamation. Depuis lors, des voix se sont levé pour dénoncer cette condamnation et exiger sa libération. Mais le journaliste est toujours en prison.

Laisser un commentaire