Tchad : le gouvernement veut modifier la loi sur le droit de grève pour ne plus payer les jours non travaillés

Tchad : le gouvernement veut modifier la loi sur le droit de grève pour ne plus payer les jours non travaillés

Le gouvernement du Tchad s’est réuni ce jeudi 22 décembre 2016 en conseil ordinaire des ministres sous la présidence du premier ministre Pahimi Padacke Albert pour adopter quelques projets de lois et des décrets parmi lesquels, le projet de loi portant modification de la n°008 du 9 mai 2007 portant règlementation de l’exercice du droit de grève dans les services publics qui a été examiné et adopté.

Le gouvernement veut, à travers des nouvelles modifications amender quatre dispositions de cette loi qui règlementent le droit à la grève. Dans son compte, le secrétaire général du Gouvernement, M. Abdoulaye Sabre Fadoul, assurant l’intérim de sa collègue de la Communication, écrit que, ces modifications ont pour objet, d’une part, de conformer la législation nationale aux conventions internationale, et d’autre part, de sanctuariser le droit de grève en clarifiant les conditions de son exercice.

«A l’occasion de l’examen de l’amendement de la loi n°008, le conseil a regretté profondément l’attitude jusqu’au-boutiste et inconstante de la plateforme syndicale alors que le gouvernement s’est acquitté de la totalité des conditions posées comme préalables à la reprise des activités», note M. Abdoulaye Sabre Fadoul dans son compte rendu du conseil des ministres ajoutant que l’adoption du projet de loi modificatif de la loi n°008 aura le mérite de mettre chacun devant ses responsabilités et de permettre au gouvernement de ne plus payer les journées non prestées.

M. Abdoulaye Sabre Fadoul souligne que le premier ministre a rappelé la disposition permanente du gouvernement au dialogue mais à un dialogue constructif et responsable marqué par une bonne foi de part et d’autre.

3 Commentaires

  1. moussa
    23 décembre 2016 at 10 h 27 min Répondre

    Le gouvernement ne s’est pas acquitté de toutes les conditions posées par la plateforme syndicale jusqu’à l’heure les salaires des contractuels et Primes des enseignants chercheurs du mois d’octobre ne sont pas payés.

  2. Allaïnguébaye YANYANAN
    24 décembre 2016 at 8 h 42 min Répondre

    Il est important que le gouvernement rende public le projet de loi en cours. Même si je ne connais pas le contenu du texte, je présume que cette loi constitue un blocus aux grèves. Donc, une liberté de moins !

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :