mercredi 22 septembre 2021

Tchad : le FMI décaisse plus de 38 millions de $ pour soutenir l’économie

Le Conseil d’administration du Fonds monétaire international (FMI) a conclu la cinquième revue du Programme économique du Tchad, soutenue par un accord de Facilité de crédit élargie (FEC) le 13 décembre 2019. L’achèvement de l’examen permet le décaissement d’environ 38,8 millions de dollars soit plus de 38 millions $. Ce qui porte le total des décaissements au titre de l’accord à environ 271,7 millions de dollars.

« La performance du Tchad dans le cadre du programme appuyé par la FEC du Fonds a été globalement satisfaisante, reflétant l’engagement ferme des autorités malgré un environnement difficile, notamment des problèmes de sécurité et une situation sociale tendue. Des progrès satisfaisants ont été accomplis dans le programme de réformes structurelles, malgré certains retards » a indiqué Mitsuhiro Furusawa, Directeur général adjoint et président par intérim du FMI, à l’issu du conseil. Selon lui, à l’avenir, il est essentiel que les autorités tchadiennes continuent de mener une politique budgétaire prudente, en particulier dans la perspective des prochaines élections, de créer un espace budgétaire suffisant pour une augmentation des dépenses sociales et de développement et de rembourser la dette intérieure et les arriérés.

Lire aussi : Perspectives économiques : trois choses que le FMI dit sur le Tchad

Dans un communiqué rendu public le 13 décembre 2019, le ministre des Finances et du Budget, Tahir Hamid Nguilin s’est félicité de cet accord qui, selon lui, reflète l’engagement du gouvernement tchadien à consolider davantage les finances publiques. Ceci, dans l’optique de préserver la stabilité l’économie nationale et d’amorcer une croissance économique durable, inclusive et créatrice d’emplois.

Pour rappel, l’accord FEC du Tchad a été initialement approuvé par le Conseil d’administration du FMI le 30 juin 2017. Il vise à stabiliser l’économie et à soutenir la reprise de la croissance, en particulier dans le secteur non pétrolier, à jeter les bases d’une croissance robuste et inclusive, et à contribuer à l’effort régional de restauration et de préservation de la stabilité extérieure de la situation économique de l’Afrique centrale. Et Union monétaire (CEMAC).

Lire aussi : Coopération : l’AFD appuie la gouvernance financière du Tchad par un don de 5 millions d’euros

Dans cet effort de soutien à l’économie tchadienne, les partenaires tels que l’’AFD (Agence Française pour le Développement) a déjà débloqué 30 millions d’euros, l’Union européenne 25 millions, et la Banque mondiale entend décaisser 100 millions de dollars en début d’année 2020.

Laisser un commentaire

économie

Tchad : trois policiers indélicats pris en flagrant délit et arrêtés

Depuis quelques jours l'image de deux policiers de la compagnie de la circulation routière montant sur un viaduc (il est formellement interdit aux piétons,...

Covid-19 : 4 guéris et 14 malades sous traitement

Ce mardi 21 septembre 2021, sur 344 échantillons analysés, il n'y a pas de nouveau cas. Par contre, l'on note 4 guéris. 14 malades...

Recevoir la newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de l’actualité tchadienne.

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

SOGE 3

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
415 votes · 416 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité