Tchad : le CTVC met en garde le gouvernement contre un renouvellement du confinement de N’Djamena

Le Collectif Tchadien contre la Vie Chère (CTVC)  appelle la population de N’Djamena à se tenir prête pour répondre promptement au mot d’ordre de désobéissance qui sera déclenchée si le confinement est renouvelé sans mesures d’accompagnement.

Dans un communiqué de presse, le CTVC s’insurge contre le décret imposant le confinement total de la ville de N’Djamena pour une semaine sans des mesures d’accompagnement. Il  trouve incompréhensible cette décision alors que, selon lui, aucune gravité de la pandémie de la COVID-19 n’est constatée en ce moment précis.

 Le président dudit collectif, Dingamnayel Versinis  estime que « lutter contre la pandémie ne doit pas consister uniquement à prendre des mesures administratives assassines, contraignantes pour matraquer la population ».

« Si le gouvernement ose reconduire le confinement sans les mesures d’accompagnement concret, il est demandé à la population des dix arrondissements de la ville de N’Djamena de se libérer de la peur », recommande Dingamnayel Versinis.

Par la même occasion, le CTVC demande à tous les consommateurs de continuer la sensibilisation porte par porte en vue de préparer minutieusement la marche contre la multinationale française du groupe Castel et les BDT juste après la levée du confinement.

Le CTVC réitère une fois de plus son appel à l’endroit de tous les consommateurs, les grossistes, les tenanciers de bars, alimentations, hôtels et restaurants qu’après le 04 janvier 2021, tout véhicule qui s’hasarderait à sortir des BDT avec des produits du groupe Castel-Tchad et les BDT serait « considéré et traité comme l’ennemi de tous les consommateurs nationalistes tchadiens ».

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :